Bordeaux

Bordeaux et la Folie du Chemin de Fer 1838 - 1938

C’est une folie qui ne s’est jamais démentie même si dans l’ouvrage, on se situe dans les deux derniers siècles passés, c’est au vingt et unième siècle que Bordeaux se retrouve à deux heures de Paris grace au chemin de fer appelé TGV.

Après la préface d’Alain Juppé dans ce livre qui traite de Bordeaux et de la Folie du Chemin de fer, ce dernier rappelant la date du 2 juillet 2017 avec le premier TGV qui a relié Paris à Bordeaux en deux heures, il faut aussi lire attentivement l’introduction de Frédéric Laux, Conservateur en chef du patrimoine, Directeur des Archives Bordeaux Métropoles : "Dans les années 1830, l’Europe est saisie d’un véritable engouement pour ne pas dire d’une passion frénétique pour un nouveau moyen de locomotion venu d’Angleterre : le chemin de fer." Ce nouveau moyen de locomotion va favoriser à Bordeaux le développement de deux pôles simultanément avec celui de La Bastide à l’Est et la gare d’Orléans, ainsi que celui du Sud avec la gare du Midi qui sera le seul à survivre et à se développer encore aujourd’hui après le franchissement du fleuve avec la passerelle dite Eiffel, puis le nouveau pont support de quatre voies succédant à l’ancienne passerelle entraînant la suppression du bouchon ferroviaire. Ainsi si les transports maritimes voyageurs et marchandises ont favorisé le développement Nord de la ville, c’est le transport ferroviaire qui a favorisé le développement du Sud, notamment avec le dynamisme des frères Emile et Isaac Pereire nés à Bordeaux qui se sont rendus possesseurs de la concession Bordeaux-Cette et ont présidé à la naissance de la gare provisoire du cours Saint Jean lors de l’ouverture de la section Bordeaux-Langon en 1855*. L’histoire de cette folie est minutieusement racontée en sept chapitres circonstanciés par trois auteurs : Christophe Bouneau, Thierry Jeanmonod et Chantal Callais en 83 pages (10 à 93) où chaque chapitre est passionnant, constituant à chaque fois une histoire à eux seuls.

Sur la page de droite une affiche datant de 1895 avec une vue du Casino Mauresque détruit en 1977 par un incendie

Ce Bordeaux et la Folie du Chemin de fer mérite une lecture attentive et répétée car il contient une foule de renseignements et de très nombreuses photos d’archives fort illustratives de la période évoquée. Il détaille l’historique de l’évolution de Bordeaux depuis 1838 autour de ses gares qui ont appartenu à des compagnies différentes avant d’être abandonnées et comment les communes aux alentours se sont agrégées à ce qui est devenu progressivement un instant la Communauté Urbaine pour devenir aujourd’hui la Métropole. Chaque chapitre et il y en a sept correspond à une histoire dans l’histoire comme "l’invention du quartier de la gare Saint Jean" ou "le train entre en ville" voire "le rail au service de l’économie des loisirs et du tourisme" dans lequel on apprend qu’Arcachon s’est construit grâce au seul chemin de fer et que le point de départ de l’urbanisation de cette station balnéaire a commencé au lieu-dit Eyrac autour de la chapelle d’Arcachon et des bains avec la première jetée du Bassin d’Arcachon, jetée d’abord en bois reconstruite plusieurs fois puis en béton en 1903 qui a porté le nom de jetée d’Eyrac avant de devenir Jetée la chapelle Croix des Marins. C’est ainsi que les frères Pereire et la compagnie du Midi qui avait racheté la compagnie du chemin de Fer de Bordeaux à la Teste en 1852 sont devenus les promoteurs de l’aménagement de cette ville nouvelle qui s’est construite en ville d’hiver dans un premier temps, dont de nombreuses constructions ont été illustrées photographiquement par Alphonse Terpereau. Elle est devenue une station à la mode dès le départ avec la construction de sa ville d’hiver et les frères Pereire y ont laissé le nom d’un parc et d’une plage. On trouve aussi dans le livre sur le rabat de la deuxième de couverture la chronologie de l’ouverture et de l’exploitation des lignes ferroviaires connectées à Bordeaux.
*in La Gare de Bordeaux Saint-Jean François-Xavier Point Editions Sud Ouest

Bordeaux et la Folie du Chemin de Fer 1838 - 1938
Sous la direction de Frédéric Laux
avec les contributions de
Christophe Bouneau
Chantal Calais
Thierry Jeanmonod
et de
Jeancyril Lopez
Myriam Vialatte
96 pages
broché couverture à rabat
ISBN 978 2 36062 175 0
12€

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda