Les alcooliques anonymes vous aident à résoudre vos problèmes d’alcool

Vous pensez avoir un problème avec l’alcool ? Vous pouvez venir en parler avec un groupe des Alcooliques Anonymes qui vous accueillera chaque lundi à l’Athénée Municipal à 19h15. Vous ne fournissez que votre prénom au groupe et l’anonymat des participants est préservé, ce qui facilite l’expression, la relation et l’échange.

L’alcoolisme est une maladie et non pas une faiblesse ou un vice, ce que confirme l’Organisation Mondiale de la Santé. Cette maladie est à la fois physique et psychique.
On peut être déjà dépendant de l’alcool sans le savoir, même si on n’en consomme pas tous les jours. Un signe qui devrait alerter : être incapable de s’arrêter après les premiers verres et dépasser l’euphorie agréable jusqu’à perdre le contrôle de son comportement.
Celui qui « tient bien l’alcool » se croit préservé, mais il est parfois sur une pente dangereuse. On prend conscience d’une dépendance à l’alcool seulement quand elle est installée …et irréversible. La personne dépendante est esclave du produit. Il lui en faut à tout prix, que ce soit pour une consommation quotidienne, ou même hebdomadaire dans le cas du binge drinking, l’alcool-défonce du week-end. Elle éprouve alors une double souffrance : d’abord physique, lorsqu’elle ressent les effets de « la gueule de bois » et ensuite du manque. Souffrance psychologique aussi : honte, culpabilité, angoisse, isolement.
Des solutions existent : consultations spécialisées avec un addictologue qui pourra prescrire un traitement médical adapté et/ou mouvements d’entraide, comme celui des Alcooliques Anonymes.
Dans les réunions de groupe, le malade, protégé par son anonymat, rencontre ses semblables, des alcooliques devenus abstinents. Ils apportent la preuve qu’il est possible de vivre heureux sans alcool. Au fil des semaines, la personne dépendante apprend à combattre le repli sur soi, à s’ouvrir aux autres, à s’appuyer sur le partage des expériences, sur l’écoute et la parole, à retrouver l’estime de soi, et même parfois simplement à la construire, car la vulnérabilité à la séduction de l’alcool est souvent le symptôme d’un manque de confiance en soi.

Texte remis à Dominique Mirassou

Ecrit par La rédaction


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Et cum animo

Chapitres : 1 - 2 - 3
Une Vie de Chat

Chapitres : 1 - 2 - 3
Les Danseurs

Chapitres : 1 - 2 - 3
Secret de famille

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Nous suivre sur Facebook

Agenda