Bordeaux

La Galette Républicaine de Philippe Dorthe

Même si la galette était présente cela ressemblait plus à une réunion politique de campagne qu’à une réunion conviviale de vœux mais c’est la période qui veut ça. Cela a pu se mesurer aux personnalités politiques présentes et à la teneur des discours qui étaient résolument orientés vers la campagne des municipales. Vincent Feltesse a fait aussi une apparition pour prendre la parole un instant.

C’est au Garage Moderne que Philippe Dorthe avait convié ses amis pour cette galette républicaine. Le monsieur Loyal de la soirée était William Leygue qui a introduit la soirée et a présenté les intervenants de la soirée, c’est ainsi Sandrine Doucet qui a pris la parole en premier pour tenir un discours très politique. Elle a fait état du contexte difficile tout en s’en prenant au bilan du sarkozisme. Elle a souligné que la lutte pour l’emploi était le souci primordial de la majorité socialiste. Philippe Madrelle a pris la parole ensuite pour faire un rappel aux grand anciens Gaston Cabannes et Fernand Audeguil qui a été maire de Bordeaux à la Libération avant que Jacques Chaban Delmas ne soit élu (26 octobre 1947) et ce sans discontinuer jusqu’en 1995. Il a rappelé aussi que Fernand Audeguil avait fait partie des 80 qui avaient refusé les pleins pouvoirs à Pétain avec Gaston Cabannes (comme les girondins Justin Luquot ; Jean Odin, sénateur ; Jean-Emmanuel Roy. NDLR) voulant bien montré en cela qu’il fallait donner un maire d’une autre couleur aujourd’hui à Bordeaux. La casquette fétiche de Vincent Feltesse C’est Martine Diez qui est intervenu en tant que conseillère municipale d’opposition pour dénoncer l’isolement dans lequel est plongé Bacalan avec un tramway seulement toutes les 15 minutes et le peu d’efforts qui sont produits pour ramener de l’emploi durable sur le secteur avec la possibilité d’implanter un pôle de "refit" sur les bassins à flot. Il faut remarquer que l’opposition va se ficher jusque dans la sémantique car il est toujours question de Bacalan et jamais de Bordeaux Maritime. Philippe Dorthe a ensuite plaidé la cause de François Hollande tout en ayant auparavant fait un appel à un changement de paradigme en fustigeant l’oligarchie qui domine le monde et qui étrangle les travailleurs. Vincent Feltesse arrivé alors que la réunion était déjà bien avancée du fait de ses multiples activités a pris brièvement la parole. Bien que n’ayant pas pris la parole durant cette soirée étaient présents Mathieu Azouar, Emmanuelle Ajon, Jacques Respaud pour partager cette galette qui a réuni plus de 250 personnes autour de Philippe Dorthe et des élus présents. Il faut souligner qu’en repartant Vincent Feltesse a réclamé sa casquette de l’UBB qui est devenu son couvre-chef fétiche et il a précisé ; "J’y tiens !"

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda