L’appellation "Côtes de Bordeaux" continue de progresser en 2015

En 2015, l’Union des Côtes confirme sa volonté de développer la visibilité de l’appellation Côtes de Bordeaux ainsi que de rattraper la moyenne export des vins de Bordeaux (40% de la production). Des ambitions qui s’appuient sur un plan d’action promotionnel très soutenu et essentiellement tourné vers l’export : à ce jour, près de 40 opérations ont déjà été budgétées pour 2015 dans 6 pays.

Cinq ans après sa création officielle, l’Union des Côtes de Bordeaux poursuit en 2015 sa stratégie intensive de conquête des marchés internationaux. Actions ciblées par pays, participation aux salons internationaux, formations ou encore rencontres avec la presse, les Côtes de Bordeaux affinent leur stratégie pour continuer à se développer et à gagner des parts de marchés.
Château de Barbe
Les salons internationaux, un nouvel axe en développement pour les Côtes
Afin de réaliser ses ambitions, l’Union des Côtes mise en 2015 sur un renforcement de sa présence dans les salons internationaux majeurs. « Nous souffrons d’un déficit de notoriété. Il était donc indispensable que nous soyons visibles lors des manifestations qui réunissent les prescripteurs du monde entier », déclare Stéphane Héraud, Président de l’Union des Côtes de Bordeaux. Après un galop d’essai réussi en 2014, 2015 enfonce le clou avec une présence forte sur 4 salons via un restaurant sur Vinexpo Bordeaux et des stands sur : Prowein Allemagne (surface doublée vs 2014), Top Wine Pékin, et Hong Kong Wine Fair. A la clé, la présence d’opérateurs derrière des comptoirs et un espace Free Tasting. « Nous y ajoutons systématiquement une action de Relations Publiques : conférence de presse, séminaire, soirée événementielle... La présence des viticulteurs et des négociants nous permet de renforcer la proximité, qui fait partie de l’ADN des Côtes de Bordeaux », ajoute Patricia Zabalza, directrice.
Malbec
La formation, un des axes principaux des opérations de promotion
« Partout dans le monde, dès qu’ils sont dégustés, nos vins sont appréciés : leur positionnement tarifaire imbattable fait le reste, rappelle Stéphane Héraud. C’est le rôle de notre ODG de faire davantage connaître nos vins auprès des acheteurs et importateurs de nos pays cibles. Ensuite, aux négociants et metteurs en marché de faire le job pour assurer que le consommateur final pourra trouver les vins de Côtes dans son circuit de distribution ». Pour cela, de plus en plus de masterclass seront organisées à l’export. Très appréciées des professionnels, 21 sont déjà prévues à ce jour pour venir à leur rencontre et les former aux vins des Côtes de Bordeaux.
Côtes de Bordeaux
La Presse : un enjeu stratégique
« Les Côtes de Bordeaux représentent la 3ème AOC de vins rouges en France. C’est un argument de vente majeur pour tous nos opérateurs, affirme Stéphane Héraud. En 2015 encore, nous poursuivons notre présence dans les médias via des encarts publirédactionnels, mais surtout avec un programme de dégustations avec des journalistes du monde entier ». Nouveauté 2015 : pour mieux se faire connaître aux Etats-Unis notamment, les Côtes de Bordeaux se sont pour la première fois adjointes le renfort d’une agence de communication spécialisée de New York (Teuwen). « Nous organisons beaucoup d’actions en direct, informe Patricia Zabalza, directrice, mais sur ce marché complexe, nous avons besoin de travailler le relationnel sur du long terme. Le nouveau programme des Côtes de Bordeaux aux USA a pour objectif de nous faire connaître davantage des influenceurs sur place, et notamment des sommeliers, qui jouent un vrai rôle de prescripteurs. La première action couplée presse + sommellerie est d’ailleurs prévue à New York dès février ».
Du côté de Castillon
Une stratégie pérenne dans chaque pays cible
Au niveau budgétaire, les moyens financiers alloués par le CIVB s’élèveront à 400 000€, un budget identique à celui des années précédentes. Toutefois, les Côtes de Bordeaux ont procédé à quelques réorientations stratégiques. Aux Etats-Unis, marché à fort potentiel, où les volumes sont en hausse de +5%, le budget promotionnel est revu à la hausse. En Asie, le Japon (+16%), à Hong Kong et en Chine, les opérations sont pérennisées. En Europe, qui concentre 45% des débouchés export des Côtes de Bordeaux, le plan Allemagne est reconduit, conforté par un retour à la croissance fort attendu : +26%. L’Union sera également présente au Canada et en Belgique via les fêtes du vin.

Ecrit par La rédaction


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda