Bordeaux

Faust à l’UGC Ciné Cité le 2 juin à 19h45 précise.

Une fois par mois les cinémas UGC de Province invitent les spectateurs à l’Opéra. Pour l’avant dernière séance de la saison c’est Faust qui est proposé. La séance débute à 19h45 précise et les portes ouvrent dès 19h. Pour permettre à un public jeune de découvrir l’Opéra les places sont à 10 €pour les moins de 26 ans.

Synopsis :

Faust est un vieux savant allemand qui rêve de la jeunesse qui l’a fui. Le diable se présente alors et lui offre d’échanger son âme contre cette jeunesse qu’il convoite : Faust accepte et Méphisto l’entraîne à travers le monde pour qu’il jouisse de ce rêve réalisé. Il rencontre ainsi la douce Marguerite, l’a séduit tandis que son frère Valentin est parti à la guerre : quand celui-ci revient avec les soldats, il découvre la trahison et est tué par Faust à qui il demandait des comptes. Mais Marguerite, qui a accouché d’un enfant, devient folle : Méphisto croit voir venu temps où il va pouvoir récolter l’âme de Faust ; mais à travers sa mort, Marguerite lui permet la rédemption.

Alain Duault : C’est l’œuvre qui a donné sa reconnaissance mondiale à Gounod, et si l’inspiration en vient du Faust de Goethe, la pièce de Gounod est profondément française dans sa manière lyrique propre, avec ses couleurs orchestrales si originales à l’époque et qui conserve aujourd’hui tout leur attrait. Alain Duault

L’histoire du cher docteur qui vend son âme au diable pour retrouver la jeunesse permet en effet à Gounod quelques morceaux de bravoure inoubliables, de la chanson du Veau d’Or de Méphisto à l’air de Faust, tout de tendresse énamourée, Laisse moi contempler ton visage, en passant par le trop célèbre air des bijoux de Marguerite, Ah, je ris de me voir si belle en ce miroir, caricaturée (mais rendu célèbre) par Hergé dans la bouche de la Castafiore, sans oublier un autre "tube", le cœur du retour des soldats, Gloire immortelle de nos aïeux, et le sublime trio final, Ange purs, anges radieux.

La mise en scène grandiose de Nicolas Joêl à Orange, devant cet orgue immense et menaçant, l’interprétation radieuse et conquérante de Roberto Alagna, celle, tendre et subtile, d’Ivan Mula, la direction ardente de Michel Plasson : vous entrez dans la zone des chefs-d’œuvres.

3h25
4 actes
1 entracte de 20 minutes

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Et cum animo

Chapitres : 1 - 2 - 3
Une Vie de Chat

Chapitres : 1 - 2 - 3
Les Danseurs

Chapitres : 1 - 2 - 3
Secret de famille

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Nous suivre sur Facebook

Agenda