Le Bouscat

12 octobre 2023 : Invitation au théâtre par les Points rencontres de Bordeaux métropole Quand la culture se met au service de la prévention

Pour situer le contexte de la pièce Maux d’amour écrite par Françoise du Chaxel et mise en scène par Patrick Ellouz, il faut parler de la mission des Points rencontres qui ont inspirés l’autrice et au cœur desquels elle a recueillis de nombreux témoignages d’enfants, d’adolescents et de parents.



Ce sont des lieux neutres de retrouvailles transitoires entre enfants et parents qui ont été séparés par décision de justice. Des espaces chaleureux, sécurisants, dans lesquels éducateurs et psychologues accueillent des enfants seuls ou des fratries pour leur permettre de revoir le parent duquel ils ont été éloigné, privé. Durant quelques heures ils peuvent à nouveau faire connaissance, parler, jouer, rire ou pleurer. Retisser le lien pour reprendre le cours de leur histoire familiale.

Maux d’amour est une pièce de théâtre qui porte si bien son nom que l’on en ressort à la fois heurtés par la violence qui s’y exprime et bouleversés par l’amour qui s’en dégage et qui reste la quête ultime de chacun, quelle que soit son histoire.
Ce spectacle nous donne à voir et ressentir beaucoup d’émotions et de sentiments sans que l’on se sentent voyeurs. Simplement spectateurs impliqués dans des scènes de vies ordinaires où le quotidien vient cogner aux portes de la tendresse et de l’amour pour mettre à mal un équilibre familial que l’on devine fragile.
L’autrice a reconstruit des parcours de vies sans jugement, sans atermoiements pour nous amener à réfléchir sur ce qui peut se tramer dans chaque famille et conduire à une séparation qui plongera enfants et parents dans le chagrin, voire la violence. Au fil des scénettes, elle dépeint l’escalade des paroles et des actes puis les rendez-vous enfants-parents dans les Points rencontres et enfin l’apaisement au gré des retrouvailles.
La mise en scène est rythmée, incarnée par deux jeunes et talentueux acteurs Ivana Raibaud et Raphaël Caire, et brillamment soulignée au clavier par Fred Lasnier.
Ce format en puzzle avec chaque fois des changements de costumes pour incarner tous les personnages (enfants, adolescents et parents), et la musique qui nous aide à cheminer dans les différentes histoires peut parfois sembler étourdissant. Cependant, il faut saluer la performance scénique – théâtre, danse, cirque, chant, rap - et la mise en scène où gestuelle et musique se parlent et se répondent. Le public d’ailleurs a savouré le moment puisqu’un silence presque religieux a accompagné la pièce jusqu’à la fin et que la salle s’est levée pour des applaudissements nourris.
Cette pièce mériterait d’être jouée dans des établissements scolaires et dans des organismes de formation des travailleurs sociaux. Elle est un bel outil d’information et de prévention sur la dégradation des liens familiaux, la place des femmes dans l’éducation des enfants et la violence intra familiale. Elle est aussi un magnifique témoignage du rôle crucial que joue l’ensemble des équipes des Points rencontres dans le fait de garder ou de renouer le lien, et dans la nécessité de replacer l’amour au cœur des échanges.

La compagnie du Réfectoire est une compagnie bordelaise à suivre :
https://www.compagnie-du-refectoire.com/contact
Pour en savoir plus : https://ffer.org/

Ecrit par Laurence Pineaud


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3
Le Crime de la Pizzéria

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Jeanne et Gédéon

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
On ne sait jamais de qui l’on peut avoir besoin

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Et cum animo

Chapitres : 1 - 2 - 3
Une Vie de Chat

Nous suivre sur Facebook

Agenda