Bordeaux

Le procès d’Éric, décrocheur de portrait, décalé au 30 mars à 14h

Ce n’est pas sans un certain malaise que le Tribunal a prononcé aujourd’hui la date de report du procès d’Eric, militant climat, au 30/03/21 à 14h. Accusé de « vol en réunion » pour le décrochage de plusieurs portraits présidentiels dans des mairies, il ne sera finalement pas jugé aujourd’hui. La raison invoquée : une erreur dans la saisine du tribunal. Éric s’est vu expliqué que de tels faits devaient être jugés par une formation de trois magistrats et non d’un juge unique. Depuis plus d’un an, ces militants ont procédé à des actions symboliques de décrochages pour dénoncer le vide de la politique climatique et sociale du gouvernement. Depuis, aucune réponse concrète n’a été apportée en dehors d’une accumulation de procès auxquels le collectif commence à être bien rôdé. « C’est proprement ridicule, alors que la crise écologique n’a jamais été aussi préoccupante, on préfère nous poursuivre dans des tribunaux incapables de convoquer les bons juges le bon jour, plutôt que d’apporter des réponses structurelles à la catastrophe climatique en cours. » déplore une camarade du prévenu. De quoi effectivement interpeller les militants qui ont du mal à s’y retrouver « Ce report d’audience incarne parfaitement la stratégie du gouvernement qui met tout en œuvre pour gagner du temps en poursuivants des militants plutôt que d’agir sur les véritables dangers qui nous menacent. Il ne s’agit que de procès purement politiques voire d’une véritable guerre juridique et médiatique à notre encontre dans l’espoir de juguler toute opposition et de nuire à notre image » explique Eric. Bien que lassés par ces procès à répétition, les militants laissent entendre qu’ils ne lâcheront rien. « Nous serons là, pour le procès d’Éric, mais aussi pour celui des 8 activistes en procès le 22 février à Bordeaux pour avoir demandé l’arrêt immédiat de la navette aéronautique Bordeaux-Paris quand ce trajet peut se faire en 2h de train ! » Ils l’annoncent, cette année sera décisive et capitale, les enjeux sont colossaux et le temps pour agir de plus en plus réduit. « Si notre agenda doit être dicté par ces comparutions incessantes, nous profiterons de chacun de ces nouveaux procès pour montrer haut et fort le vrai visage du gouvernement Macron par des actions aussi radicales que déterminées comme nous savons si bien le faire ». Un de leurs principaux combats sera notamment l’adoption "sans filtres" des propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat déjà tristement menacée. Ce "contrat moral" qui liait le Président Macron aux français - de diminuer de 40% les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 - pourrait, à l’instar des Accords de Paris, partir en fumée…
Communiqué ANV COP21 - Gironde


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Nous suivre sur Facebook

Agenda