Portets

Le collier de la reine : un vrai polar !

Peu d’affaires criminelles ont fait couler autant d’encre que la fameuse affaire du collier de la Reine. Napoléon qui avait ses fiches à jour, prétendait même qu’elle avait sonné le glas de la royauté. Mais malgré ces flots d’encre et ces monceaux d’invectives, sait-on exactement aujourd’hui ce qui s’est réellement passé ? Il subsiste encore des zones d’ombre. Certes, la Comtesse de la Motte était une gourgandine dépourvue du moindre scrupule. Certes, le Cardinal de Rohan était niais et aurait fait n’importe quoi pour devenir Premier Ministre. Certes, Louis XVI ne tenait pas sa boutique. Certes, Marie-Antoinette fréquentait n’importe qui. Mais ces évidences n’expliquent pas comment cette affaire que l’on aurait pu être étouffée avec deux sous de jugeotte a pris de telles dimensions. Complot ou pas complot ? Et que vient faire dans cette histoire le sulfureux Cagliostro qui dut au dévouement inlassable de ses amis bordelais Rolland, Thilorier et Sentuary de ne pas finir ses jours à la Bastille ? Aujourd’hui encore, on se perd en conjectures quand on sait que l’ancien Premier Ministre Calonne rédigea les Mémoires de Mme de la Motte, quand on sait que la police avait été avertie du vol par des recéleurs méfiants, qu’elle perquisitionna et décida de ne rien faire . On s’étonne que la Princesse de Lamballe se soit dépêchée de rendre visite en prison à Mme de la Motte , et plus encore que la Comtesse, condamnée à la détention à vie, se soit évadée presque aussitôt. Et pourquoi Louis XVI servit-il à la sœur de la condamnée une pension confortable ? Et pourquoi Louis XVIII entretenait-il encore sous la Restauration le Comte de la Motte qui ne cessait de comploter et qui s’était fait engager dans les services de police ? Vous avez dit étrange ? Tout cela l’est pour le moins et mérite donc un peu de lumière. Florence Mothe, de retour de la première séance de la, Convention citoyenne sur le climat dont les aménagements d’horaires lui permettront d’assurer la majeure partie du programme de la série "Complots, conclaves, conciles, convents et conjurations" s’y consacrera le dimanche 6 octobre à 17 h au château de Mongenan et tentera de soulever un coin du voile. Une conférence à coup sûr passionnante et qui enseigne que l’histoire vraie est encore plus surprenante que tout ce qu’a pu écrire Alexandre Dumas.
Renseignements : château de Mongenan 33640 Portets.
Visite le dimanche à partir de 14 h,
conférence à 17 h suivie de la dégustation gourmande des vins du domaine,
entrée 10 €, gratuite jusqu’à 12 ans.


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Nous suivre sur Facebook

Agenda