La revanche de l’industrie textile française

Toutes les industries textiles françaises apparaissent comme revigorées pour répondre à la demande de masques. Cette filière en chute libre depuis des décennies, de 1996 à 2015, la France a perdu 51 % de sa production textile, 40 % de sa valeur ajoutée et 66 % de ses effectifs salariés, selon l’Insee. L’Hexagone a délaissé son industrie textile au profit d’importation massive majoritairement en provenance d’Asie avec des produits à bas coûts mais aussi de basse qualité, l’un étant le corollaire de l’autre. Aujourd’hui, face à la pénurie de masques, c’est pourtant à cette filière que l’État fait appel pour fabriquer un des outils de protection dans le cadre du confinement. Selon la Direction générale des entreprises, près de quatre millions de masques alternatifs à usage professionnel non sanitaire ont été produits en France du 30 mars au 5 avril et cela n’est pas près de s’arrêter à la lumière de la demande. "La seule chose qui compte, c’est d’avoir le nombre de masques suffisants. L’objectif, c’est l’indépendance dans de domaine", a souligné le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire. Reste à savoir si ce sera suffisant cette production de masques alternatifs pour appuyer la lutte contre le Covid 19 et de faire en sorte de couper la route à la pandémie car le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, a en effet conseillé au grand public de porter "des masques alternatifs"
Source Nothetic article de Marina Fabre


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Nous suivre sur Facebook

Agenda