FC Girondins de Bordeaux

Un début d’année timoré pour les Girondins

Le mois de janvier à peine entamé, la deuxième partie de saison déjà lancée, le FCGB semble repartir sur les mêmes bases qu’en 2018. Les Girondins ont un potentiel intéressant, mais font preuve d’une inconstance et d’une irrégularité chroniques dans leurs prestations.

A l’issue des matchs de la phase aller, Bordeaux se retrouve au milieu du classement, de ce qu’on appelle le « ventre mou ». Depuis le titre de champions de France lors de la saison 2008/2009 les saisons se suivent et se ressemblent pour les Girondins. L’effectif bordelais présente des joueurs intéressants. Un effectif censé rivaliser avec ceux de Saint Etienne, Rennes ou Nice pour prétendre à une place qualificative à la Ligue Europa en fin de saison. Le FCGB s’en sort plutôt bien ces dernières années puisque les bordelais ont vécu cette année leur 3ème campagne européenne en 4 ans. Néanmoins, les supporters et les spécialistes en attendent un peu plus, notamment en terme de régularité dans les performances. C’est un problème visible encore une fois cette saison. Capables de tenir tête au PSG et de battre Saint Étienne dans la foulée, les Girondins sont aussi en mesure de subir de fortes déconvenues. Des déconvenues à l’image de leur défaite en 32ème de finale de la Coupe de France face au Havre, modeste 10ème de Ligue 2, pour leur premier match de 2019. En 2019, c’est le mercato hivernal qui va aussi être important pour la suite de la saison pour le FCGB. Bordeaux reste une ville relativement attractive et malgré le possible départ du meilleur buteur bordelais François Kamano, on espère du côté girondins des arrivées telles que celle de Floyd Ayité ou de Ryad Boudebouz pour leur retour en Ligue 1. On souhaite également la venue en prêt du japonais Shinji Kagawa, en provenance de Dortmund. Eric Bedouet, actuel entraîneur et éternel habitué de ce poste intérimaire au sein du club depuis de nombreuses années, doit s’adapter aux futures arrivées et départs dans son effectif. L’objectif fixé avec Ricardo Gomes en accord avec le club est simple. Terminer le plus haut possible. Pour espérer une éventuelle accession à la Ligue Europa, l’entraîneur bordelais met en avant l’état d’esprit et la solidarité à adopter à chaque match pour ses joueurs.

Nice marque un pénalty

En attendant les possibles modifications de l’effectif dues au mercato, les hommes d’Eric Bedouet, après s’être qualifiés pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue – face au Havre encore une fois – se rendaient ce week-end à Nice. C’était le premier match de championnat pour les girondins depuis le triste 1-1 du 23 décembre face à Amiens. Ainsi, les bordelais affrontaient les joueurs de Patrick Viera à l’Allianz Riviera. Affiche sur le papier équilibrée entre deux équipes ayant pour objectif une place européenne au soir de la 38ème et dernière journée. Ce fut le cas. Dans une rencontre peu animée où les deux équipes proposent peu de spectacle c’est pourtant les Girondins de Bordeaux les plus dangereux durant le premier acte. Nice tente de faire le jeu, mais de manière stérile sans pouvoir exploiter la moindre occasion. C’est le FCGB qui a les meilleures situations durant les premiers instants
de la rencontre. C’est d’abord le jeune Karamoh qui manque deux grosses opportunités au tout début de match. Puis, sur la première réelle incursion niçoise dans la surface de Benoit Costil, le Gym obtient un penalty. Le virevoltant Saint-Maximin le transforme. Malgré le but concédé, les bordelais tentent de revenir au score avant la mi temps par l’intermédiaire d’Otavio puis de Jimmy Briand. C’est sans succès. La seconde période est une nouvelle fois dominée par les Girondins. Les bordelais prennent au fil des minutes le jeu à leur compte et s’exposent aux contres niçois, mais ces derniers sont mal exploités. En dépit de quelques opportunités de part et d’autre, le score reste inchangé. Eric Bedouet et ses joueurs subissent leur 6ème défaite de la saison en championnat. Bordeaux bascule dans la deuxième partie de tableau, à la 13ème place, avec seulement 5 points d’avance sur Dijon premier barragiste. Mais, rien n’est encore fait puisque les bordelais ont deux matchs de retards à disputer et les écarts au classement sont minimes. Un championnat au demeurant très serré qui risque d’être palpitant jusqu’à la fin.

Ecrit par Charly Chateau


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet

Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda