Mérignac

Exposition « 30+5 peintres » à la Vieille Eglise de Mérignac : la collection de la ville mise à l’honneur

Habituellement la Vieille Eglise de Mérignac accueille des photographies, mais cette année la mairie a fait le choix d’une parenthèse estivale à sa programmation photo, pour se consacrer à l’exposition 30+5 peintres. Cette exposition collective est ouverte de 14h à 19h, du mardi au vendredi, du 13 mai au 23 juillet 2023.



Jean Couraud est à l’origine de la collection de la ville de Mérignac.

C’est un pharmacien de Mériadeck, Jean Couraud qui est à l’origine de la collection de la ville de Mérignac depuis la fin des années 1970. Ce passionné de peintures trouvait que les peintres n’étaient pas assez valorisés. Aujourd’hui la collection de la ville de Mérignac est constituée de 400 œuvres hétéroclites regroupant des photographies, des sculptures, des œuvres graphiques et des peintures du XIXème au XXIème siècle. Cette année à la Vieille Eglise, 60 de ces œuvres y sont exposées et 24 œuvres appartiennent aux cinq artistes invités. Vous pourrez tout de même retrouver sur la même période, au parc du Vivier, une partie des œuvres photographiques.
Elisa Mistrot, peintre et guide-conférencière a expliqué que la Veille Eglise de Mérignac était «  le lieu de prédilection ». Devenu centre d’art en 1986 grâce à la « donation de plusieurs œuvres de la femme de Charles Cante  ». Ce peintre est très important dans l’histoire de la collection. Il meurt malheureusement juste avant sa rétrospective. En hommage à son défunt mari, sa femme « a donné 30 œuvres à la ville de Mérignac », a révélé Elisa Mistrot.
Vanessa Fergeau-Renaux, adjointe déléguée à la culture de Mérignac souhaite « rendre l’exposition le plus accessible ». Pour cela quelques œuvres de la collection de la ville seront visibles dans « des maisons de quartiers » et de la « médiation sera réalisée au sein des séniors, des collégiens et des lycéens », a-t-elle annoncé.

Tatiana Defraine expose des tableaux, à la Vieille Eglise de Mérignac, qu’elle a réalisé cette année.

L’emplacement de chaque tableau est un choix très réfléchi

Dans cet ensemble plein de singularités que représente la collection de la ville de Mérignac, la manière d’exposer la collection a été un véritable casse-tête. Pour Elisa Mistrot, l’emplacement de chaque tableau est un choix très réfléchi. «  Il est important de créer des espaces où on peut sentir des rapports humains. » Elle a souhaité recréer des relations entre maîtres et élèves, ainsi que des amitiés à travers cette exposition. Il n’y a pas de système de chronologie, mais des «  rapprochements formelles », ainsi que « des ambiances qui peuvent transparaître  ».
Vous y retrouverez des artistes tels que Sudray avec sa peinture très fauve ; Jacques Belobre avec sa « joie de peindre des oiseaux » ; Serge Labégorre, le seul artiste encore vivant de la collection ; Mildred Bendal dont son travail reflète «  l’émergence du salon des indépendants » (écoles régionales de peintures dont la volonté était de représenter des « paysages sauvages où seule la nature s’exprime », a spécifié Elisa Mistrot) ; Yvonne Laporte, exposée en 1928 au salon des indépendants ou encore Gaëtan Dumas.
Vous pourrez ainsi découvrir des idées de sujets qui traversent les siècles, des paysages bordelais et des vidéos (archives d’INA, vidéos de restauration des œuvres et les explications de Dominique Dussol, historien de l’art), du 13 mai au 23 juillet 2023 à la Vieille Eglise de Mérignac.

Ecrit par Charline Guicheney


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Jeanne et Gédéon

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
On ne sait jamais de qui l’on peut avoir besoin

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Et cum animo

Chapitres : 1 - 2 - 3
Une Vie de Chat

Chapitres : 1 - 2 - 3
Les Danseurs

Nous suivre sur Facebook

Agenda