Bordeaux

Être(s) à St-Michel : sur les traces d’un quartier mythique

Au musée d’Aquitaine, 3 artistes, et des questions. Qui sont les acteurs de cette vie de quartier ? Qu’est-ce que cela signifie ? Dans cette enquête fictive aux contours bien réels, un imaginaire collectif représentatif d’un style de vie unique.



On s’y croirait presque. Au rythme des terrasses bordelaises agrémentées de la voix des commerçants, Être(s) à St-Michel, à travers les photographies au collodion humide de Pierre Wetzel, les textes d’Aurélia Coulaty et les graphismes de Jonas Laclasse, retrace la vie d’une place étonnante. Un charme bien particulier, à tel point que certains espèrent qu’elle « ne ressemblera jamais aux autres places de Bordeaux ». Le principal atout de cette exposition réside dans les portraits de Pierre Wetzel, photographe réputé dans le domaine du collodion. Ce procédé, datant de la seconde moitié du XIXe siècle, offre un grain sombre et humide qui se marie parfaitement avec le souhait des artistes de prouver que ce quartier, malgré ses évolutions, reste dans une temporalité figée. Seules les voitures présentes nous maintiennent dans notre époque. Derrière ces portraits devant les bâtisses de chacun, le devoir de maintenir une âme peut-être vouée à disparaître. Comme le dit avec justesse Nadia, propriétaire du restaurant Chez Ta Mère : « Il faut qu’on le garde, le bordel ambiant ».

Les commerçants du quartier

Les habitants aussi aiment cet endroit, chacun à leur manière, et conscients de ses défauts. Certains veulent partir certes, mais l’attache est forte. La (vraie fausse) Grande Enquête grandeur nature menée par Jonas Laclasse a permis de dégager les sentiments de tous à travers ce « dispositif participatif ». Affichés sur les mûrs, sur les tables des bars à thé, des questionnaires sur St-Michel. Quels commerces aimeriez-vous avoir ? Lesquels sont de trop ? Comment vous sentez-vous ? Chacun est libre d’écrire ce que bon lui semble, sans filtre. Des résultats parfois drôles ou touchants qui invitent les visiteurs à se questionner, eux aussi, sur ce qu’est cet endroit. De cette exposition se dégage une belle diversité des cultures qui anime toujours la ville et lui permet d’y ajouter ce petit plus que d’autres cherchent tant.

Exposition disponible jusqu’au 23 avril 2023 au Musée d’Aquitaine, 20 Cr Pasteur, 33000 Bordeaux

Reconstitution d’une terrasse

Ecrit par Louis Molter


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Jeanne et Gédéon

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
On ne sait jamais de qui l’on peut avoir besoin

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Et cum animo

Chapitres : 1 - 2 - 3
Une Vie de Chat

Chapitres : 1 - 2 - 3
Les Danseurs

Nous suivre sur Facebook

Agenda