Bordeaux

Climax festival 2019

En cette nouvelle édition 2019, le Climax festival et le Hangar Darwin se sont vêtus aux couleurs de l’Amazonie, arborant plumes, coiffes et bijoux traditionnels.

Parmi les nombreuses projections proposées, le film « L’homme a mangé la terre » de Jean-Robert Viallet, a attiré toute mon attention. Cette œuvre se penche sur le basculement géologique de la planète de l’Holocène à l’Anthropocène, cette nouvelle ère dominée et caractérisée par l’influence majeure de l’Homme qui, malgré tout, génère de nombreux débats. L’Anthropocène aurait débuté lors de la Révolution industrielle de 1850, succédant à l’Holocène. En quelques siècles l’Homme a véritablement transformé nos modes de vies avec pour but le développement des civilisations modernes. Ces activités humaines incessantes ont fragilisé l’équilibre naturel de la planète avec des conséquences irréversibles.

Projection

Ce film nous invite donc à nous replonger dans le temps, à rétablir une forme de vérité sur l’identification des véritables responsables, définir le NOUS de l’humanité et invite le spectateur à établir un ordre chronologique grâce à de superbes images d’archives. Il est vrai que le progrès est notre raison d’être, mais cette quête du développement a durablement altéré notre planète. De nombreux présidents Américains, par exemple, sont pointés du doigt dont Ronald Reagan président des Etats Unis de 1981 à 1987 pour avoir étouffé la forme de prise de conscience
instauré par l’un de ses prédécesseurs Jimmy Carter à la tête des Etats Unis de 1977 à 1981. En effet, Jimmy Carter gouvernait un pays encore sous le choc suite aux deux crises pétrolières, remettant en question tout un mode de vie très consumériste.

Allée cavalière de Darwin

Il avait lui-même fait installer des panneaux solaires sur le toit de la maison blanche, preuve que cet homme tout comme Roosevelt et Nixon, remettait en question un mode de vie très abrasif pour la planète. Ceci n’étant qu’une infime partie du documentaire, le pétrole, l’industrialisation ou l’agriculture sont d’autres facteurs déclencheurs sur lesquels nous pourrions nous attarder. Comme le disait Nicolas Hulot lors de la Conférence « Dernière nouvelle d’une civilisation en déclin », nous sommes technologiquement triomphants et culturellement défaillants car nous ne sommes aucunement prêts à affronter ce qui nous attend. L’homme est inapte à se poser des limites, et il ne s’agit pas d’être défaitiste ou pessimiste, il s’agit d’être lucide quant aux capacités de l’Homme à rétablir un certain équilibre dans un laps de temps extrêmement limité voir épuisé.

Le village Climax

Mais de jeunes espoirs tel que Greta Thunberg, militante suédoise âgée de 16 ans, parviennent à secouer le monde et les gouvernances pour une prise de conscience plus radicale. Cette très jeune activiste n’hésite pas à donner de la voix avec une détermination et un courage immense. Elle a su « émerger du bruit de fond de la société » et se faire entendre aux quatre coins du monde pour exprimer sa colère, son dévouement et nous donner une leçon incroyable.
« Notre plus grande faiblesse n’est pas notre puissance, mais notre aveuglement  » Nelson Mandela

Ecrit par Lucile Villepreux


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda