Bordeaux

Bordeaux se nourrit du Tourisme

La capitale de Nouvelle-Aquitaine assise sur son périmètre UNESCO, sa Cité du Vin, son Muséum, son fleuve et sa douceur de vivre séduit toujours bien au delà des limites européennes.

L’année 2019 affiche des indicateurs touristiques positifs à Bordeaux et sur la métropole ainsi qu’un peu au delà. Les lieux culturels font le plein de visiteurs, le fleuve attire de nombreux croisiéristes fluviaux dont le centre d’intérêt est souvent le vignoble. Les statistiques de l’écosystème digital de l’office de tourisme s’envolent en croulant sous la demande d’informations. Témoin clé de la santé touristique d’une destination, le nombre de nuitées recensées dans la métropole est en progression et atteint le chiffre de 6.35 millions de nuitées en incluant Airbnb, sans compter le tourisme non marchand (séjour dans la famille ou chez des amis) qui stimule aussi l’activité économique, ni le tourisme d’excursion à la journée qui se porte particulièrement bien. Propulsées par les opérations de promotion de l’Office de Tourisme et des congrès de Bordeaux métropole avec ses partenaires, ces performances sont d’autant plus intéressantes si on tient compte d’une actualité peu favorable au tourisme l’an passé et qui a tendance à se prolonger entre grèves et mouvements sociaux divers, sans compter l’impact du Coronavirus pour l’année 2020 où l’on voit un nombre grandissant de manifestations annulées. Si 2019 a été fructueux, on en espère au moins autant en 2020, bien sûr à condition que le Covid 19 ne fasse pas le vide même s’il continue à faire le Co !

Bassins de Lumières d’après l’oeuvre de Paul Klee

Les lieux culturels bordelais comptabilisent 1,49 millions de visiteurs en 2019 soit une évolution de 16,8% supérieure à l’année précédente due à l’ouverture du Muséum de Bordeaux et du FRAC Nouvelle-Aquitaine MECA. Bien sûr la Cité du vin représente 28% du visitorat global cité plus haut et il est le quatrième Musée de province le plus visité avec 416 000 visiteurs. Le parc va s’élargir avec l’offre des Bassins de Lumières de la Base sous-marine qui ouvrira le 17 avril où on attend 350.000 visiteurs la première année d’autant que ce sera la plus grande surface exploitée par Culture Espaces avec ses 14 500 m² de projection. Les monuments sont aussi très visités avec en tête la tour Pey-Berland mais les châteaux viticoles ont aussi leur public, le tourisme fluvial est en plein essor, les escales maritimes sont toujours aussi nombreuses et aujourd’hui la balade fluviale est à la mode. L’aéroport voit aussi sa fréquentation augmenter avec ses 7,7 millions de passagers. Le tourisme d’affaires n’est pas non plus en reste avec Bordeaux qui est en quatrième position des villes de France pour l’organisation de congrès en nombre de participants, en quarante quatrième position au niveau européen et quatre vingt treizième au niveau mondial, ce qui n’est pas si mal quand on est face à des capitales de renoms mondiales.

Le Cyrano de Bergerac de CroisiEurope

Les prévisions d’activité sont importantes pour les mois qui viennent à condition que l’on en sache un peu plus sur le Covid 19 et qu’il ne perturbe pas trop la vie des cités françaises. En juin prochain Bordeaux sera la ville hôte du sommet Afrique-France avec la venue de 54 chefs d’Etat et de gouvernement autour du thème de la ville et des territoires durables. Le championnat du monde de robotique et d’intelligence artificielle avec la Robocup en juin aussi ainsi que Bordeaux Fête le Vin avec la ville de Bruxelles, capitale invitée et son ambassadeur Philippe Geluck. Toute la belle saison va être occupée avec la noria de l’accueil des croisiéristes hauturiers et fluviaux. La jauge incontournable de la fréquentation touristique reste l’accueil hôtelier et résidentiel, c’est peut être là où se situe la faiblesse de Bordeaux avec un parc hôtelier un peu minimaliste face à l’offre touristique même si ce dernier se dote régulièrement de nouvelles structures. Si l’offre hôtelière s’est renforcée de quatre établissements en 2019, trois supplémentaires sont attendus en 2020 avec l’Hôtel de la zoologie cours de la Marne, le V à la Victoire et Villas Foch cours du Maréchal Foch, tout le monde n’est pas Bruxelles avec son hôtel de 420 chambres en centre ville, le The Hôtel. Tous les professionnels savent bien qu’il n’y a pas de tourisme sans hébergements et fort de ses 5,22 millions de nuitées en progression constante sur la Métropole bordelaise, celle-ci compte bien voir progresser encore l’offre touristique et la fréquentation.

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2
Vendanges et Immortalité

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Voyage, Voyage !

Chapitres : 1 - 2 - 3
Mecarecit 2035

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Bienvenue à Sainte Gueille

Chapitres : 1 - 2 - 3
On ne refait pas l’histoire

Nous suivre sur Facebook

Agenda