Bordeaux

Bordeaux : le pianiste Chilly Gonzales en état de grâce

De passage au Théatre Femina le 15 et le 16 février dernier, le pianiste fantasque Chilly Gonzales a proposé deux représentations inédites pour présenter son nouvel album « Piano Solo III ». Du baroque au rap en passant par la pop, le virtuose canadien a su jouer avec les styles, réinterprétant ses plus grands succès pour le plus grand plaisir des spectateurs.

Un virtuose sans limite
Chilly Gonzales transpire la musique ! Talentueux, voire génial, ce célèbre pianiste canadien est reconnu dans le monde entier pour ses performances hallucinantes. Actuel recordman du plus long concert du monde (27 heures au piano), « Gonzo », tel que son entourage le nomme, vise à être un homme de son temps, abordant le piano avec une formation classique et jazz mais avec l’attitude d’un rappeur. Ainsi il est à l’aise dans tous les styles musicaux et s’amuse du mélange des genres. Rap, classique, pop, baroque, éléctro, il aime créer et surprendre en se réinventant au fur et à mesure des années et des tendances musicales. Ayant collaboré avec Feist, Peaches, Philippe Katherine, Jarvis Cocker ou encore Drake, plus rien ne lui fait peur. En 2014, il est même récompensé par un Grammy pour sa collaboration au « Meilleur Album de l’année » des Daft Punk. Chilly Gonzales a aussi composé un hit mondial pour la campagne inaugurale de l’iPad d’Apple avec le titre « Never Stop ». Aujourd’hui il cherche encore à explorer de nouveaux univers musicaux en y ajoutant son excentricité, comme le montre le film « Shut up The piano » (réalisé par Philippe Jedicke) consacré entièrement à son personnage haut en couleur.

Au Femina Gonzo a fait le show
Après le succès de ses album Piano Solo II, Chambers, et Room 29 (avec Jarvis Cocker), Chilly Gonzales venait présenter son dernier album « Solo Piano III » au Théâtre Fémina lors de deux soirées, annoncées complètes quelque semaine après l’ouverture des billetteries. Vêtu de son habituel robe de chambre et de ses chaussons marrons, il a pu réinterpréter ses plus grands succès et de nombreux titres inédits. Commençant avec quelques tubes classiques de ses études pour piano (solo piano I,II,III), il a ensuite proposé une partie beaucoup plus rythmée autour de hits pop et rap accompagné du batteur britannique Joe Flory et de la jeune violoncelliste Stella La Page. Véritable hommage au rap américain, il montrera tout son talent et son analyse en décomposant des tubes planétaires de Britney Spears ou Nirvana tout en se moquant de Jean Sébastien Bach. La délicate Stella La Page sera aussi mise en avant par Gonzo, proposant une composition inédite au violoncelle appelée Femina (en référence à la salle de spectacle), très appréciée par le public bordelais. Par la suite le pianiste fantasque jouera ses titres phares comme « Never stop », « Advantage Points », « Knight Moves », et rendra hommage à Michel Berger avec une reprise inédite de « message personnel ». Après 2 heures de show le pianiste canadien finira en beauté avec « Smothered Mate », titre utilisé par l’équipe de France de football lors de la remise de la coupe du monde en Russie. Face à ce succès retentissant Chilly Gonzales sera de retour au Femina le 19 septembre pour une 3eme date inédite. Une occasion pour les « Gonzofans » de voir ou revoir les prouesses de ce pianiste hyperactif.

Ecrit par Jean Rinaud


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda