Bordeaux

BORDEAUX : La Démocratie permanente selon Pierre Hurmic ...

Parmi les promesses fondamentales de sa campagne électorale, le maire de Bordeaux, Pierre Hurmic est en train de mettre en place une de ses idées maitresse, idée qu’il cultive et appelle « la démocratie permanente ».

Un amphithéâtre à roulettes
Un amphithéâtre à roulettes de 80 places, « en bois », symbole significatif de ce désir de consulter et astucieusement conçu pour l’occasion, se déplacera donc de quartier en quartier afin de permettre à nos édiles d’être à l’écoute des habitants et donc de co construire avec eux leur avenir d’habitants et usagers des services de la ville. Projet ambitieux mais pour le moins difficile à mettre en œuvre, tant il est assez fréquent que lorsque vous demandez leur avis à vingt personnes vous risquez d’enregistrer vingt avis différents et même parfois plus, tant les citoyens ne manquent que rarement d’imagination, même souvent et surtout lorsqu’ils n’y connaissent rien.
Un maire « impulseur » !
Pierre Hurmic entend être un maire impulseur, un facilitateur d’initiatives citoyennes et non pas comme il dit un maire bâtisseur, image d’Epinal dont il faut sortir, ajoute-t-il. Gageons qu’à l’image du parti écologiste où à force de se réunir et de multiplier les courants, la Co construction aboutit très souvent à des désaccords et des impasses, l’élue chargée de conduire ces assises démocratiques aura plus de succès et que son désir affirmé de « créer des espaces, des moments qui donnent envie à tout le monde de participer » ne resteront pas que des jolis mots, d’autant que les outils aussi perfectionnés soient-ils n’ont d’intérêt que dans les mains de ceux qui savent s’en servir.

Pierre Hurmic, maire de Bordeaux

Un pari pas évident …
Les plus pessimistes diront que le pari est plus que risqué, et que prétendre inventer une vraie participation et en plus permanente, risque fort de nous conduire à constater, que l’homme et la femme étant ce qu’ils sont, les propositions tous azimuts verront bien sûr le jour, rien que de plus normal avant que le filtre synthétiseur reprenne la main, rien que de très logique… De quoi satisfaire quelques participants et en décevoir pas mal d’autres ayant tôt fait de constater qu’il y a loin de la coupe aux lèvres.
Un nouveau contrat
Et Pierre Hurmic, dans son rôle de Périclès bordelais en présentant son nouveau contrat démocratique de citer Platon : « le châtiment de ceux qui refusent de s’occuper des affaires publiques est qu’elles tombent dans les mains de moins vertueux qu’eux ». Histoire de compléter la citation de Platon, il serait bien que les affaires publiques ne soient pas non plus débattues par les moins ou peu compétents, afin de ne pas transformer l’exercice de la démocratie participative en bavarde foire aux illusions.
Il est bon quand même de rappeler que les conseils de quartier existaient déjà sous la précédente majorité et ne travaillaient pas si mal et que les limites de l’exercice n’ont cependant pas échappé aux observateurs attentifs et lucides.
Dans notre pays où actuellement les candidats sont de plus en plus souvent élus avec un nombre de suffrages inférieur à 20% de celui des électeurs inscrits, la réunionite et le débat permanent organisés par la municipalité ne risquent guère de rassembler, si ce n’est les convaincus ...

Ecrit par Dominique Mirassou


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Brunissande et Esclarmonde

Nous suivre sur Facebook

Agenda