Bordeaux

"Le Prénom" présenté à Bordeaux par l’équipe du film

Patrick Bruel, Valérie Benguigui, Charles Berling et les écrivains, réalisateurs et scénaristes Matthieu Delaporte et Alexandre de La Patellière sont venus présenter le film tiré de la pièce du même nom dans plusieurs cinéma de l’agglomération. Il s’est agit pour eux de la première présentation du film dont le montage s’est terminé il y a peu. La journée passée à Bordeaux a été bien remplie entre conférence de presse et présentation marathon du film dans plusieurs salles.

Le film


Synopsis : Vincent, la quarantaine triomphante, va être père pour la première fois. Invité à dîner chez Élisabeth et Pierre, sa sœur et son beau-frère, il y retrouve Claude, un ami d’enfance. En attendant l’arrivée d’Anna, sa jeune épouse éternellement en retard, on le presse de questions sur sa future paternité dans la bonne humeur générale... Mais quand on demande à Vincent s’il a déjà choisi un prénom pour l’enfant à naître, sa réponse plonge la famille dans le chaos.
Date de sortie : 25 avril 2012
Réalisé par Alexandre de La Patellière, Matthieu Delaporte
Avec Patrick Bruel, Valérie Benguigui,
Charles Berling, Guillaume De Tonquédec
Judith El Zein, Françoise Fabian
Yaniss Lespert, Miren Pradier
Alexis Leprise, Juliette Levant
Genre : comédie
Durée :1h 49mn
L’équipe du film :
Pour les auteurs Alexandre de La Patellière et Matthieu Delaporte après avoir écrit la pièce, il fallait pour eux "se mettre dans la dynamique de l’adaptation" pour conserver toute l’intrigue de la pièce : le prénom.

Pierre Bénard, Patrick Bruel, Charles Berling, Alexandre de la Patellière, Matthieu Delaporte et Valérie Benguigui.
photo Bordeaux Gazette - Mireille Rajoely

Ils ont voulu préserver la dynamique de la pièce car au départ c’est une pièce de théâtre mise en scène par Bernard Murat qui s’est jouée plus de 250 fois. La distribution au cinéma a introduit Charles Berling à la place de Jean-Michel Dupuis dans le rôle de Pierre et du coup c’était le seul qui ne connaissait pas le rôle par cœur. Pour Alexandre de La Patellière il fallait réinventer et avec les acteurs qui avaient joué au théâtre réinventer une autre couleur. Pour Matthieu Delaporte le passage au cinéma n’a pas fondamentalement modifié le texte, ils ont réécrit des petites choses, ils ont un peu modifié et adapté mais ils n’ont pas changé radicalement les choses. Ils ont vu énormément d’adaptation de pièces au cinéma et ils se sont aperçu que ce qui marchait le mieux c’était les adaptations qui respectaient la pièce. Ils se sont aperçus que quand on veut sortir de la pièce cela n’offre aucun intérêt et donc les changements ne peuvent être qu’à la marge. Pour les acteurs le rythme cinéma n’a rien a voir avec le rythme du théâtre où le spectateur est présent avec ses temps de réactions, ses rires ce qui modifie la durée de la pièce et le jeu de l’acteur, mais globalement ils se sont bien amusé sur le tournage.

Extrait de la conférence de presse au Régent Grand Hôtel

Plus de photos

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Bienvenue à Sainte Gueille

Chapitres : 1 - 2 - 3
On ne refait pas l’histoire

Chapitres : 1 - 2 - 3
Un monde meilleur

Chapitres : 1 - 2 - 3
Comme une plume

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Le Génie du Sculpteur

Nous suivre sur Facebook

Agenda