Bordeaux

Inauguration du pont Bacalan Bastide qui devient officiellement Jacques Chaban-Delmas

C’est en présence du président de la République François Hollande et de Jacqueline Chaban-Delmas qu’a eu lieu l’inauguration de ce cinquième pont qui enjambe la Garonne. Le dernier en date à avoir été inauguré l’avait été par François Mitterrand à l’autre extrémité de la CUB alors que celui-là est intra-muros. L’ouvrage a donc très officiellement pris le nom de l’ancien maire de Bordeaux auquel François Hollande a rendu hommage à travers son projet de "Nouvelle Société"

Après avoir traversé le pont car le ruban a été coupé rive droite et on peut se demander s’il ne s’agit pas de symboliser la rive droite rejoignant la rive gauche pour réunifier ces deux berges de la ville trop longtemps séparées. Bien sûr tout le monde était là sauf malheureusement Philippe Madrelle retenu par ailleurs pour des affaires personnelles. Alain Juppé a pris la parole pour faire l’historique des ponts à Bordeaux en général et de cet ouvrage en particulier. Il est le fruit d’une longue histoire tourmentée tout d’abord avec son lieu d’implantation entre les verts qui ont souhaité à un moment une passerelle au droit des Quinconces, Gilles Savary qui voyait un pont au droit du cours du Médoc et d’autres qui envisageaient un tunnel au droit de Lucien Faure. Une fois le projet de pont levant arrêté il a fallu affronter les "Furculae Caudinae" du classement UNESCO qui a conduit à une révision du projet avec le classement UNESCO en balance et Alain Juppé a bien souligné qu’à chaque fois c’est le dossier sous le bras qu’il était allé défendre les intérêts du pont et de Bordeaux pour finalement avoir gain de cause pour son pont levant et son classement UNESCO. Aujourd’hui c’est l’inauguration et on peut rajouter aux tourments celui qui a opposé en son temps ville et CUB sur le nom qu’il fallait lui donner à ce pont levant (le plus grand d’Europe) mais maintenant c’est l’union sacré. Vincent Feltesse a voulu mettre en avant la continuité qui a présidé à la mise en place de ce projet au niveau de la CUB car voté sous Juppé il a été achevé sous Feltesse et on ne pouvait s’empêcher d’évoquer les paroles de Brassens dans "Il suffit de passer le pont" : On n’a plus rien à se cacher. On peut s’aimer comm’ bon nous semble ; Et tant mieux si c’est un péché en voyant tout ce monde rassemblé pour cette occasion. Pour sa prise de parole François Hollande à fait référence à la Nouvelle Société prônée par Jacques Chaban-Delmas pour avancer sa nouvelle décentralisation ou les métropoles vont tenir un rôle majeur. Il a tenu a donné les grandes lignes de cette nouvelle décentralisation qui passe par la clarification des compétences afin que chacun connaisse bien son rôle et que les chaînes de décision soit le plus court possible dans la période actuelle, cela n’étant pas du à la crise mais à l’évolution du monde moderne. François Hollande à l’occasion de cette inauguration en a donc profité pour donner un ton très politique et très symbolique à son discours et faire une annonce forte sur la décentralisation avec en filigrane la personnalité des deux Jacques Chaban et Delors.

Voir plus de photos de l’inauguration officielle

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda