Bordeaux

Les Girondins quittent l’Europe la tête haute.

Les Girondins de Bordeaux affrontaient ce jeudi le Benfica Lisbonne lors des 1/8ème de finale retour de l’Europa League. Si le résultat n’était pas au rendez-vous, le stade à vibré comme rarement cette saison et la troupe de Francis Gillot est sortis par la grande porte lors d’une belle rencontre. La fin d’un parcours incroyable qui avait débuté en août dernier et qui les avait menés de Belgrade à Lisbonne en passant par Bruges, Kiev, Funchal et même Newcastle.

JPEGL’atmosphère des grandes rencontres régnait sur le stade Chaban-Delmas jeudi soir. Des tribunes pleines, des supporteurs bordelais sur leur 31 et surexcités comme en témoigne les différents chants entamés durant l’échauffement des joueurs. Ces mêmes supporteurs ne rêvaient que d’une seule chose : poursuivre cette fantastique aventure européenne comme indiqué sur la banderole " On a pas fait tout ça pour rien ! " déployée par les Ultras au début de la rencontre. Les fans Girondins étaient donc prêt a pousser leur équipe jusqu’en 1/4 de finale de la C3. Seul hic, la moitié de l’ex Parc Lescure était acquis à la cause des Lisboètes, dut probablement à la forte communauté de personnes d’origines portugaises sur Bordeaux et même le reste de la France. Comme lors de la rencontre aller disputé a Lisbonne, ce sont les Girondins qui assiègent le camp des Portugais dès le début de la rencontre pour rattraper le handicap de l’aller (défaite 1-0). Mais comme à l’aller également, les Marines et Blanc font preuve d’une incroyable maladresse au moment de conclure. Pire encore : sur une des rares incursions portugaises de la première période, le Benfica ouvre le score grâce à une tête de Jardel sur corner qui devance l’arrière-garde bordelaise et un Cédric Carrasso légèrement à la faute. Pour remuer le couteau dans la gorge, c’est près de la moitié du stade qui exulte après ce but, ce qui donne presque l’impression de jouer à l’extérieur. Cette ouverture du score oblige les Girondins à inscrire trois buts désormais pour atteindre le prochain tour. La détermination de l’équipe bordelaise ne flanchera pas avec ce but assassin, ni même celle des supporteurs bordelais. Malgré de nombreux efforts des joueurs Girondins, les vingt-deux acteurs rejoignent les vestiaires sur ce score de 1-0. Dès le retour, la pression se fait toujours aussi forte, mais la maladresse des attaquants locaux également. Mais les efforts des joueurs, ainsi que supporteurs seront récompensé a vingt minutes du terme de la rencontre sur un dégagement de la défense bordelaise mal négocié par celle du Benfica Lisbonne qui voit Cheick Diabaté récupérer le ballon et crucifier le gardien portugais. Il reste alors le temps de coller à nouveaux deux buts pour les Bordelais. Mais les espoirs vont s’envoler deux minutes plus tard lorsque sur une contre-attaque l’attaquant paraguayen Oscar Cardozo envoie le cuir au fond des cages bordelaises. A 1-2, les Girondins vont alors redoubler d’effort et sur une corner cafouillé par la défense lisboète, le défenseur du SL Benfica qui avait ouvert le score, Jardel, trompe cette fois-ci son propre portier pour égaliser en faveur des Girondins de Bordeaux à la 90ème minute de jeu. Les supporteurs les plus fou se disent qu’il reste alors quatre minutes pour réaliser l’impossible et écrire une des plus belles pages de l’histoire du club sur la scène européenne. Mais seulement trente secondes plus tard, sur l’engagement, le même Cardozo profite des errements de la défense girondine pour à nouveau donner l’avantage aux visiteurs. Les milliers de fans portugais exultent de nouveau. Les Girondins quittent définitivement la Coupe d’Europe.

Ecrit par Thibault Jeantieu


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet





Et si je vous racontais...

Chapitres : 1
Mecarecit 2035

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Bienvenue à Sainte Gueille

Chapitres : 1 - 2 - 3
On ne refait pas l’histoire

Chapitres : 1 - 2 - 3
Un monde meilleur

Chapitres : 1 - 2 - 3
Comme une plume

Nous suivre sur Facebook

Agenda