Bordeaux

Hommage à Nelson Mandela à Bordeaux

C’est à l’initiative de Vincent Maurin et du parti communiste que cet hommage a été rendu place de la Victoire à Nelson Mandela. C’est de cette place de la Victoire qu’est partie la première manifestation bordelaise demandant la libération de Nelson Mandela et c’est pour cela que l’hommage lui a été rendu à cet endroit. Des représentants d’associations, des élus, des anonymes se sont retrouvés sur cette place pour ce dernier hommage.

Vincent Maurin a fait remarquer qu’ils étaient peu nombreux lors des premières manifestations en faveur du prisonnier de Robben Island et il est vrai qu’historiquement c’est le Parti Communiste qui a toujours soutenu Nelson Mandela. En 1964 au moment ou celui-ci est condamné à la prison à vie , à la tribune de l’Assemblée nationale, au nom des députés communistes qui sont les seuls (et le resteront pendant des décennies) à se préoccuper de son sort, Marie-Claude Vaillant-Couturier intervient en faveur de Mandela et de ses co-inculpés du procès de Rivonia. Elle leur apporte le soutien du PCF.

Pendant l’Hommage

Un soutien qui ne se démentira jamais. A cette époque Mandela était considéré comme un terroriste et cette vision a été tellement bien ancrée que ce n’est seulement qu’en juillet 2008 que les Etats-Unis retireront Mandela et l’ANC de leur liste noire du terrorisme. Le combat de sa vie pour Mandela, c’est la lutte contre l’apartheid. Curieusement quand on dit que le sport n’est pas affaire de politique, c’est le contraire qui va se passer dans cette histoire ou le sport et le rugby en particulier vont jouer un rôle important car l’équipe des Springboks va se retrouver totalement hors la loi pendant 20 ans ainsi que l’équipe de cricket qui étaient les images grand public de l’Afrique du Sud. Celle-ci mise au ban des nations pour sa politique de l’apartheid va progressivement être exclue des instances internationales et va écoper de sanctions économiques. Intelligemment Frederik de Klerk va négocier avec Mandela qui pendant 27 ans du fond de sa prison a toujours participé à la lutte contre l’apartheid, ainsi grâce à lui, ce qui aurait pu se terminer dans un bain de sang s’est passé somme toute sans gros dégâts dans l’optique de la construction d’une nation arc en ciel. Le sport l’aura honoré de son vivant en lui offrant une Coupe du Monde de Rugby et une Coupe du Monde de Foot-ball. Lors de cet hommage à "Madiba", Karfa Dialo, Mme Jacqueline Madrelle de France Libertés, Vincent Feltesse ont pris la parole pour constater qu’une grande conscience de l’humanité venait de s’éteindre mais qu’il ne fallait surtout pas oublier son message de paix, d’espoir et d’amour. Vincent Maurin a profité de l’occasion pour relancer sa proposition de donner le nom de Nelson Mandela au nouveau grand stade de Bordeaux, idée à laquelle il est très attachée car il a demandé aux candidats à la municipale de se positionner. Il a aussi fait remarquer que dans la communauté urbaine il y a des édifices, des rues qui portent déjà son nom mais qu’à Bordeaux, rien de tel.

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda