Va-t-on vers une finale des bords de Garonne ?

L’an passé le Stade Toulousain et l’UBB s’étaient affrontés en demi-finale alors on se demande si on ne va pas vers une finale opposant ces deux clubs à la vue des résultats de ce week-end qui a été très pourvu en rencontre de haut niveau.

Ce que l’on sait de manière évidente c’est qu’il n’y aura pas de cinquième club aquitain dans le top 14 maintenant pour le reste tout se jouera vendredi et samedi sur la pelouse de l’Alliance Riviera de Nice et bien malin qui pourrait affirmer quoi que ce soit. De toute manière ce sont les clubs occitans qui sont en position de force pour être champion de France et c’est du trois contre un car il ne reste plus qu’un seul représentant aquitain à savoir l’UBB. L’UBB s’est donc défait du Racing 92 après un match qui a enthousiasmé le public car il y a eu du jeu, surtout en seconde mi-temps car la première mi-temps a été laborieuse pour les bordelo-béglais, ces derniers ont remis les "pendules à l’heure" en seconde mi-temps en allant chercher ce score flatteur de 36 à 16 après avoir manqué la marche de Perpignan. Toujours pareil on se pose la question est-ce que les clubs qui ont joué une semaine avant sont plus en jambes ou plus fatigués que ceux qui n’ont pas joué, toujours cette interrogation du mal pour un bien voire l’inverse. Ce qui est certain c’est que le mental joue un role énorme dans ces confrontations comme on a pu le voir aussi bien chez les toulousains que chez les bordelo-béglais.

Un Jalibert retrouvé en attaque

Visé par les critiques de Christophe Urios Woki et Jalibert devaient prouver que leur entraineur avait tord de les clouer au piloris comme il l’avait fait après le match à Perpignan ou ils avaient été un peu transparent mais peut être pas qu’eux, car on avait assisté à une faillite de la touche dans laquelle Woki n’est pas le seul sauteur. Sur ce match les joueurs ont appliqué le vieil adage : "le rugby commence devant" et le pack francilien en a fait les frais de nombreuses fois durant le match et c’est justement sur une de ses reculades que Lucu va profiter de la première pénalité pour lancer l’attaque qui va mener au premier essai. Mais le match n’en sera pas démarré pour autant dans la mesure ou les visiteurs vont mener au score à la mi-temps, certes la différence est faible mais les bordelo-béglais sont menés ceci a du générer une certaine tension dans les vestiaires durant ce temps de repos et là rien n’a filtré de ce qu’il s’y est dit dans cette ambiance tendue. Peut être ont-ils pris conscience qu’ils pouvaient manger les franciliens devant. Urios a reconnu qu’ "Aujourd’hui, on a juste rétabli une vérité. On est au même niveau que l’année dernière, c’est-à-dire en demi-finale" et c’est vrai que la route a été chaotique pour y parvenir pour ne pas dire compliquée.

Lucu soulage toujours Jalibert dans les tirs au but

Enfin les deux derniers matchs à Chaban ont été l’occasion de sceller deux succès intéressants et de voir des joueurs conséquents tel Moefana qui est à créditer d’une excellente partie et d’un Vergnes-Taillefer excellent en troisième ligne centre, poste primordial pour le rendement de l’équipe et c’est surement une des raisons à l’origine de cette saison chaotique car c’est un poste ou il faut puissance et vitesse, sans oublier d’être dur au mal comme le montre un Aldritt. Il est évident que Picamoles occupe avec sérieux une place en deuxième ligne ou sa puissance lui permet de s’imposer. A l’arrière Buros mérite des éloges car quand la partie se débride, il est de tous les coups qui font mal à la tête aux adversaires. le travail de la première ligne a été considérable pour émousser le pack francilien. Malheureusement seule ombre au tableau et elle est de taille c’est la blessure de Marais qui risque d’être de longue durée et encore une fois l’UBB paie son tribut aux blessures quand on songe à ceux qui sont encore à l’infirmerie. Maintenant prochaine étape à Nice avec une semaine qui devrait pouvoir se dérouler dans une atmosphère plus détendue même si certains propos ne sont pas encore tout à fait digérer.

Ben Lam pour son dernier essai à Chaban sous le maillot de l’UBB

Union Bordeaux Bègles : 36 (5 essais Cordero 20ème, Seuteni 47ème, Buros 54ème, Woki 58ème, Lam 80ème ; 1 pénalité Lucu ; 4 transformations Lucu 48ème, 55ème, 59ème, Trinh-Duc 81ème)

Racing 92 : 16 (1 essai Spring 39ème ; 3 pénalités Le Garrec 7ème, 44ème, Machenaud 57ème, 1 transformation Le Garrec 40ème)

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet


Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Et cum animo

Chapitres : 1 - 2 - 3
Une Vie de Chat

Chapitres : 1 - 2 - 3
Les Danseurs

Chapitres : 1 - 2 - 3
Secret de famille

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Nous suivre sur Facebook

Agenda