JSA Bordeaux

Les JSA s’inclinent face à plus forts, après un match longtemps serré

En octobre dernier, les bordelais s’étaient inclinés lourdement à Lorient, la revanche s’annonçait alors périlleuse. Cette saison, le CEP Lorient s’impose comme une des équipes les plus dominantes de la Nationale 1, troisième du championnat, elle venait ce samedi soir jouer au Palais des Sports de Bordeaux, où les JSA restaient sur deux victoires d’affilée.

En l’absence de Willy Mackey Jr. et Jeffrey Delmat, tous deux blessés, les bordelais ont de nouveau puisé dans leur équipe 2 pour compléter l’effectif. Ce match signait enfin le retour de Sébastien « Speedy » Cape, ex-pensionnaire de la maison girondine durant deux ans, aujourd’hui dans les rangs de Lorient. Le club n’a pas oublié de le célébrer avant la rencontre en lui offrant ses deux précédents maillots blacks and yellows. Dès l’entame de la rencontre, les deux équipes sont au rendez-vous d’un bel affrontement physique. Les lorientais mettent en difficulté l’attaque bordelaise et assurent à la marque. Leurs intérieurs en imposent, alors qu’au contraire, ce secteur est bien affaibli du côté des JSA BMB. Joachim Duthé prend un premier temps-mort après trois minutes de jeu, essentiel pour éviter aux visiteurs de se mettre davantage en rythme. Le meneur Gaétan Meyniel – comme à son habitude – enflamme le parquet et obtient même très tôt dans le match une faute anti-sportive après une belle contre-attaque. Après deux lancers-francs transformés, il inscrit un magnifique trois points en suivant. Une action qui relance les jaunes et noirs ! À trois minutes de la fin du premier acte, c’est au tour de Philippe Maucourant d’utiliser son temps-mort. Son équipe est menée 14-12, les JSA s’impliquent et le CEP trouve plus difficilement le panier. À la différence de Bordeaux, Lorient peut faire très tôt tourner son effectif, grâce à sa profondeur de banc. Au retour, Lorient est mieux en défense et fait admirablement tourner le ballon en attaque. Souarata Cissé à 3 points pour Lorient ne manque pas de conclure leur belle phase offensive. Mais Bordeaux ne se laisse pas impressionner. Grâce à une solide défense, les JSA lancent parfaitement Gaétan Meyniel en contre-attaque, qui délivre une passe à l’aveugle pour son ailier Thibaut Lonzième. Alex Vialaret s’illustre lui aussi. Avec un tir au buzzer, il permet à son équipe de mener d’un point à la fin du premier quart-temps. Le score : 20 à 19 avec un Gaétan Meyniel des grands soirs à déjà 11 points.

Thibaut Lonzième et Thomas Van Ounsem ont eu forte affaire face aux intérieurs
lorientais.

Pour lancer ce deuxième quart-temps, Quentin Hanck ouvre son compteur avec un trois points dans le corner, un classique pour l’artificier bordelais, même en période de couvre-feu. Son capitaine et copain de chambre, Alex Vialaret l’accompagne avec un tir longue distance dans le coin opposé sur l’action qui suit. De chaque côté, les deux équipes arrivent à trouver le cercle, ce qui offre de belles séquences de jeu. Quelques fautes sont commises, preuve d’une agressivité persistante. Lorient reste collé au score en s’amusant dans la raquette adverse, un problème à régler au plus vite pour nos bordelais. Les deux arrières lorientais, Ibrahim Saounera et Sébastien Cape (15 points au total) marquent coup sur coup et égalisent dans la rencontre, 33 partout à trois minutes de la mi-temps. Justement, en fin de quart-temps, le collectif de Bordeaux manque d’alchimie. Même en s’appuyant sur leurs qualités individuelles en attaque, leurs uns-contre-uns n’atteignent pas le résultat escompté avec de nombreux tirs loupés. Les deux clubs rentrent au vestiaire sur le score de 35 à 38 pour le CEP Lorient. Alors que les bretons ont pu s’appuyer sur leur profondeur de banc et utiliser huit de leurs joueurs, les girondins se limitent à six de leurs hommes. Conséquence directe à cela, il y a une large différence de fraîcheur entre les deux équipes. Espérons que nos bordelais puisent de l’énergie à la sortie des vestiaires tels les Looney Tuns contre les Monstars dans Space Jam !

Discret en première mi-temps, Quentin Hanck a été le leader de l’attaque bordelaise en
seconde période, il finit le match à 14 points.

La seconde mi-temps démarre sur un rythme très soutenu. Le CEP Lorient s’engage en défense comme en attaque et ne laisse pas respirer les locataires du Palais des Sports. Dès la deuxième minutes, l’entraîneur des JSA BMB s’octroie un temps-mort nécessaire. En sortie de celui-ci, les bordelais ont nettement augmenté leur agressivité. Leurs attaques deviennent spectaculaires et la défense est plus intensive. À l’image de la jeunesse girondine, les bordelais sont plus que jamais inspirés : Thomas Van Oussem au bloc défensif projette son meneur Gaétan Meyniel en contre-attaque, conclue par un eurostep avec – en prime – une faute provoquée. Sur une nouvelle action collective, Bordeaux se libère : le reverse lay-up d’Antoine Leonard parti dans le coin droit, pourra vous le confirmer.
Mais attention à ne pas être trop confiant. Car à l’opposé, Lorient reste présent. Marius Van Andringa les puni d’ailleurs avec un trois points qui fait « filoche ». Le troisième acte se termine sur le score de 55 – 53, après un panier au jeu posté de Thomas Van Ounsem ! On le rappelle pour les petits nouveaux, gagner à Bordeaux n’est pas chose aisée.

Absents ce soir, Jeffrey Delmat et Willy Monckey Jr. ont sacrément manqué aux JSA
BMB.

Pour commencer ce dernier quart-temps, Quentin Hanck fait danser son vis à vis et inscrit les trois premiers points des JSA. Malheureusement, c’est un des rares coup d’éclat des girondins dans cet ultime quart-temps. Ce dernier vire clairement au cauchemar pour eux. L’intérieur Ronaldas Rutkauskas aux lancers-francs et à trois points permet une avance de 8 points à son équipe à six minutes du terme. Et la difficulté persiste en fin de match. Lorient poursuit son avancée à la marque avec un collectif en réussite et se détache peu à peu de leur adversaire. Gaétan Meyniel sort de la rencontre sur blessure après une mauvaise chute. L’attaque de Bordeaux manque de solution et s’éteint de l’autre côté du terrain. À deux minutes de la fin, Lorient creuse un écart de 19 points, les jeunes de l’équipe 2 font leur entrée sur le parquet pour finir ce match. La sentence finale est lourde et résume mal le fil de la rencontre, le CEP Lorient s’impose 86 à 67. On l’oublie trop souvent mais la Bretagne, ça vous gagne ! Le MVP de la rencontre se nomme Abdou Sy, avec son double-double à 19 points et 11 rebonds. Le manque de rotation est une situation très compliquée à gérer pour les JSA BMB, cela s’est encore vu ce samedi soir. Bordeaux a été capable de résister mais contre des lorientais à 10 victoires cette saison, le défi s’est montré trop élevé. Pour le prochain match au Palais des Sports, les « blacks and yellows » recevront Les Sables d’Olonne Vendée Basket.

Ecrit par Teddy Perez


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Brunissande et Esclarmonde

Nous suivre sur Facebook

Agenda