Canal du Midi : reconstitution de sa voute arborée

Pendant une dizaine d’année Gérard Lajournade mettait à l’eau à Bordeaux pour rejoindre les bords de la Méditerranée en kayak. Devenu amoureux du Canal du Midi il a pu suivre chaque année les dégâts provoqués par le chancre coloré.

L’apparition en 2006, à Villedubert sur les berges du canal du Midi d’un champignon microscopique, le chancre coloré, qui jusqu’à ce moment là n’avait pas touché cette zone, a mis en péril les platanes qui composent majoritairement, avec chênes, ormes et pins parasols, la superbe voûte végétale du Canal du Midi. 42 000 platanes pour la plupart ayant plus de deux cent ans seront touchés à l’horizon 2035/2040. Une situation phytosanitaire et patrimoniale prise très au sérieux par le gestionnaire du bien VNF, bien inscrit au patrimoine mondial de l’humanité depuis 1996, engagé depuis dix ans dans une opération de conservation sans précédent. Pour préserver la beauté du site tout en protégeant l’habitat de nombreuses espèces animales, les platanes contaminés doivent être abattus et remplacés par des espèces résistantes à la maladie. Chaque année, l’arrivée de l’hiver signe le démarrage d’une nouvelle campagne de replantation : une essence jalon, le chêne chevelu, et des essences intercalaires, (érable plane, tilleul à petites et grandes feuilles, peuplier blanc, charme houblon, pin parasol et micocoulier) ont été sélectionnées pour limiter les risques sanitaires et perpétuer le charme du site. Au cours de l’hiver 2021-2022, VNF prévoit la replantation de 2 300 nouveaux plants, étape supplémentaire pour assurer la pérennité de la voute végétale. Voies navigables de France (VNF) entretient, exploite et développe le plus grand réseau européen de voies navigables : 6 700 km de fleuves, canaux et rivières canalisées, 4 000 ouvrages d’art (écluses, barrages, pont-canaux,…) et 40 000 hectares de domaine public fluvial.

Tunnel de Malpas au pied de l’oppidum d’Ensérune, un des 400 ouvrages d’Art du Canal du Midi

Les campagnes de replantation, capitales pour la pérennité de ce patrimoine aux 400 ouvrages d’art, sont soutenues depuis 8 ans par les particuliers et les entreprises, mécènes essentiels d’une lutte au long cours. Aux côtés de l’Etat et des collectivités territoriales, leurs dons participent chaque année à préserver bien plus qu’un paysage. Laurent Adnet, Chef de la Mission Mécénat de VNF souligne en forme d’appel : « Le projet de préservation du canal du Midi illustre parfaitement l’engagement de VNF pour la sauvegarde du réseau navigable français, le plus vaste d’Europe » et il ajoute «  Au-delà même de l’héritage culturel et historique exceptionnel que représente cet ouvrage vieux de 350 ans, le canal du Midi abrite une immense diversité animale et végétale. Nous pensons qu’il est de notre devoir de protéger cet écosystème et d’en assurer la transmission aux générations futures. Merci d’avance pour votre aide ! » Préservation de l’environnement et attachement au territoire sont au cœur de la démarche de sensibilisation menée par la Mission Mécénat de VNF, qui a vu le jour en 2013. Par le biais de collectes, d’événements, de produits solidaires, elle s’adresse à tous : voisins, visiteurs d’un jour, touristes français et internationaux, promeneurs fidèles et occasionnels, voyageurs fluviaux ou amoureux du patrimoine.
Source : Communiqué VNF
Replantons les berges du Canal du Midi

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3
Secret de famille

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Nous suivre sur Facebook

Agenda