Canoë-kayak

Gérard Lajournade repart pour rejoindre Sète en kayak

C’est dans le brouillard que Gérard Lajournade s’est élancé à 7h10 du matin mardi, pour profiter de la marée qui lui a permis de rejoindre Castets en Dorthe distant de 54 km après 4h50 de course et un arrêt de 10 minutes à Cadillac. Dès le début de l’après-midi il a entamé son périple sur le canal latéral à la Garonne qui va le conduire à Toulouse. Il empruntera ensuite le Canal du Midi jusqu’à l’écluse ronde d’Agde et ensuite il rejoindra Sète, but ultime de son voyage. Des vacances parfaitement écolo, à part qu’il est en pré-retraite.

C’est la troisième année que Gérard Lajournade se consacre à ce parcours. La première année il s’était fait le pari de faire le périple en 11 jours et il l’avait réussi, puisque le soir du onzième jour il était rendu à la Tamarissière à Agde à l’embouchure de l’Hérault. Par la faute d’un très gros temps il n’avait pu rejoindre Sète par la mer cette année là. L’année passée il avait envisagé d’aller jusqu’à Toulouse par la Garonne, mais celle-ci n’étant plus entretenue, elle n’est navigable que jusqu’à la Réole et il avait repris le canal latéral pour continuer son périple.

C’est parti
photo Bordeaux Gazette - Bernard Lamarque


Lors de cette édition par contre, il avait poursuivi jusqu’à la pointe des Onglous à Marseillan sur l’étang de Thau et sa dernière étape l’avait conduit à rejoindre le port de Sète via le Canal de Marseillan et la Méditerranée. Cette année il est resté énigmatique sur la fin de son périple, par contre, il part avec son Olympus µ Tough-8010 pour photographier les platanes menacés du Canal du Midi puisqu’il y en a 4.200 qui sont susceptibles d’être abattus, atteints par la maladie.

Chaque année il améliore son équipement en fonction des problèmes rencontrés au cours des précédents périples.

Ce qui doit rentrer dans le kayak
photo Bordeaux Gazette - Bernard Lamarque

Il lui faut chaque soir déballer tente et matériel de couchage pour passer la nuit et remballer soigneusement le tout, le lendemain matin pour reprendre le canal après le petit déjeuner. Remarquablement organisé chaque objet est pensé et choisi pour sa pertinence, pas de superflu rien que de l’utile adapté au périple. Pour partir il avait son chapeau type Indiana Jones, mais quand le soleil donne, il préfère la casquette avec rabat à l’arrière qu’il peut humidifier. Mais il fait suivre aussi trousse de couture et bassine pour la lessive. Tout est soigneusement conditionné dans des boîtes étanches.
Joint au téléphone ce soir, il est déjà à Meilhan point à partir duquel il va commencer à prendre son temps sur le Canal. On ne peut que souhaiter bon voyage à ce randonneur du canal.

Les photos du départ

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet


Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Brunissande et Esclarmonde

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Vendanges et Immortalité

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Voyage, Voyage !

Chapitres : 1 - 2 - 3
Mecarecit 2035

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Bienvenue à Sainte Gueille

Nous suivre sur Facebook

Agenda