Bègles

Urios tient le cap avec l’UBB

Alors que Teague avait tendance à refermer l’équipe et les joueurs sur eux même Christophe Urios les entraîne à prendre pied dans leur environnement pour mieux communier avec leur public en ouvrant les activités à la vue du public comme les "Bacchus"

Le vase clos c’est fini, Urios est d’une logique implacable car il a bien compris que les joueurs doivent jouer pour leur public et être en contact avec lui, et non jouer pour eux, voire faire "mumuse" entr’eux et fidèle avec ce qu’il avait avancé dans sa première conférence de presse, il délocalise les entraînements, il les ouvre au public et il fait courir les joueurs à l’extérieur dans des conditions difficiles. Il avait promis de la sueur et du sang et s’il n’y a toujours pas de sang, il y a de la sueur et beaucoup de sueur avec la chaleur qui fait fondre la graisse et allège les silhouettes. Quoi de plus efficace que de faire avaler aux joueurs, les coteaux du côté de Cenon ou de Floirac pour les mettre en jambes ces joueurs car il a bien l’intention d’avoir une phalange physiquement au point et le foncier c’est maintenant que ça se travaille et à fond. Fini les tours de terrain peinard ou l’on suit un train plus ou moins soutenu, là c’est à la dure avec du terrain pentu et dans la poussière, histoire de tester la résistance à l’effort car cette année les supporters attendent bien deux mi-temps jouées sur un rythme égal et élevé et non des matchs de quarante minutes avec des secondes mi-temps désastreuses comme il y a eu trop d’exemples la saison qui vient de s’écouler ; on pourrait dire, sans mauvais jeu de mots, la saison qui vient de s’écrouler. Avec pour la première fois deux matchs de préparation à Chaban en pleine période estivale, on va pouvoir se faire une idée de l’état des troupes car avec Urios, on cravache et on a sa place sinon rien. On pourra aussi se faire une idée du rugby qu’il compte mettre sur pied pour cette saison qui vient, dont le début sera compliqué avec la Coupe du Monde pour certains clubs.

Urios parle à ses joueurs

Il ne va pas falloir s’endormir car la saison s’ouvre sur la réception du Champion de France en titre qui, il est vrai va être amputé d’une part de son effectif, mais ils ont des ressources les bougres et ils courent tous très vite, donc obligation à l’UBB d’apprendre à courir vite, très vite et longtemps. Ce programme d’entame, fait dire à Urios "Avec trois receptions sur les quatre premiers matchs, il faudra pas déconner !". Le programme physique risque d’être copieux en cet été, du reste les semaines enchaînées sont de plus en plus exigeantes. Le deuxième match en championnat, aura lieu encore à Chaban avec la réception de Toulon que l’on va voir en match de préparation dès le samedi 3 août à 19 heures et à un mois de distance, il sera intéressant, même très intéressant de suivre les deux rencontres, histoire de comparer les chemins parcourus par chaque équipe car sur le premier match, cela va beaucoup tourner. Urios a un défi à relever, celui de donner plus de consistance et de constance à cette équipe de l’UBB pour la rendre apte à des exploits et cela ne peut passer que par le plaisir de jouer et de jouer pour gagner. Après la gestion désastreuse de Teague, il lui faut remettre la tête à l’endroit à cette équipe car même si certains disent ne pas être affecté par la dégelée encaissée à La Rochelle, c’était effectivement un exploit mais dans le mauvais sens avec un quinze qui est apparu complètement démobilisé. Difficile d’en vouloir à Worsley qui avait accepté au pied levé une succession très problématique. Pour Christophe Urios dans l’instant il s’agit de former une équipe compétitive pour entamer le championnat malgré les absences des sélectionnés des différents pays et il avoue qu’il n’en voyait pas autant.

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda