Bordeaux

Bordeaux : Les écologistes vont rebattre les cartes et tout défricher !!!

Alors que les discussions sont en cours pour désigner celui qui succèdera à Marc Minkowski à la direction générale de l’Opéra, Dimitri Boutleux, adjoint municipal à la culture et président de l’Opéra, explique comment il a l’intention de « rebattre les cartes » et de réaliser un vrai changement de direction au sein de cette institution.

On défriche …
Et d’ajouter : « Nous voulons que cet Opéra soit un « défricheur » autour de questions comme l’égalité hommes-femmes ou l’empreinte carbone de la culture. On peut réfléchir à la provenance des matériaux utilisés, à la possibilité de les recycler, au nombre de voyages pour aller les chercher …. Ce que nous voulons aussi, c’est bien intégrer cet Opéra dans l’écosystème culturel local. Nous voulons proposer l’art qui se crée à l’Opéra à un public élargi et développer les initiatives autour des relations entre art et bien-être : l’accompagnement des malades, la musicothérapie, la sensibilisation des enfants à la musique dès la période prénatale. Il y a aussi beaucoup à faire auprès des femmes en difficulté ». Qui dit mieux ? Même si, par exemple, les femmes seules en difficulté ont sans aucun doute bien d’autres soucis.

Initiation à la guitare

Pourquoi pas ?
Entre éléments de langage, maniement pas toujours très crédible du projet écolo égalitaire, co-construction intermittente, utopies diverses et variées, irréalisme, dans un monde selon eux à reconstruire, nos élus écologistes dont certaines intentions sont louables ne manquent pas d’idées et semblent bien prêts à intervenir dans tous les domaines de la vie pour ce qui est de renverser la table, de rebattre les cartes et de défricher, et comme ils disent : « La nouvelle direction devra établir des espaces de discussion et également de cogestion ». Alors que force est de constater que nombre de décisions ont déjà été prises par la municipalité sans excès de débats ni souci de consulter grand monde !

Cartes rebattues

Paysans designers …
Dans ce même esprit, voici que je découvre hier dans la cour du Musée des Arts Décoratifs et du Design, un projet qualifié de solidaire et d’éco responsable, certes pas accessible à tous les esprits, l’exposition « Paysans designers, un art du vivant » a pour enjeu de présenter une nouvelle génération de paysans qui cherchent à nous nourrir tout en régénérant les sols plutôt qu’en les exploitant. Selon les organisateurs, l’exposition met ainsi le sol au cœur de nos attentions, pour révéler de nouvelles connaissances sur son rôle, son fonctionnement, l’écosystème qu’il abrite. Thème certes digne d’intérêt, même si l’installation pour le moins curieuse de cette exposition dans la cour de l’Hôtel Delalande ne manque pas d’interroger …

Installation dans la cour de l’Hôtel Delalande

Un monde désirable …
Et d’ajouter à propos de cette exposition, « histoire de manier les concepts et d’explorer l’avenir » :"elle met en évidence les échelles de culture et de production, propose des regards sur de nouvelles pratiques paysannes, réinterroge la dimension du temps. Elle puise, chez nous mais aussi sur d’autres continents, les sources d’une culture nouvelle, qui place l’homme au coeur d’alliances inédites avec la nature, et le replace à égalité, comme un des maillons du vivant aux côtés des êtres animés, plantes et animaux. Une remise en perspective du monde auquel on appartient. Il ne s’agit pas ici de nourrir les cris d’alarme, mais d’exposer des aventures, des projets, des scénarios qui donnent envie. L’ enjeu est d’imaginer et de révéler les pistes d’un monde désirable possible".

Voilà qui est dit ! Et pendant ce temps-là, alors qu’on "réinterroge la dimension du temps en quête d’alliances inédites" ..... face à la « triviale demande » de toilettes salubres et surtout en quantité suffisante au sein du Jardin-public, rien ne bouge. Les exigences de plus d’hygiène en cet endroit très fréquenté de notre coeur de ville, ne semblent certainement pas constituer un sujet assez complexe et intellectuellement valorisant pour que la municipalité s’en saisisse avec force et vigueur. Les files interminables prendront ou perdront patience, c’est fort dommage ...

Ecrit par Dominique Mirassou


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Brunissande et Esclarmonde

Nous suivre sur Facebook

Agenda