Bordeaux

Foot Féminin : La France écrase la Serbie

L’équipe de France a fait cavalier seul face à la Serbie soir samedi soir au stade Matmut Atlantique avec une victoire sans appel sur un score plutôt tennistique de circonstance 6/0 dans une rencontre comptant pour la phase qualificative de l’Euro 2021.

Avant tout il faut féliciter les bleues d’avoir su se rendre la partie facile en inscrivant deux buts dans le premier quart d’heure, deux réalisations copies conformes avec un joli déboulé et centre de Delphine Cascarino sur le flanc droit à chaque fois repris du pied droit puis du pied gauche par la joueuse du match Amel Majri. La lyonnaise mise en confiance aura beaucoup tenté et presque tout réussi avec un but supplémentaire et une passe décisive en seconde mi temps. Certes l’opposition ne fut pas des plus consistante mais ce serait faire injure aux tricolores de ne pas valoriser la qualité de leur jeu qui a étouffé toute velléité de la part d’un adversaire qui pointe au 41eme rang mondial.

Amel Majri toute heureuse de son triplé

Le pressing constant de la défense positionnée bien haute sur le terrain et du milieu de terrain au sein duquel évoluait la girondine Charlotte Bilbault a permis de récupérer un nombre incalculable de ballons pour autant de munitions distribuées avec précision dans les espaces libres où se positionnaient avec bonheur la capitaine du soir Marion Torrent et Sakina Karchaoui les latérales tricolores. Certes tout ne fut pas parfait avec parfois un manque d’efficacité devant le but notamment de la part de Valérie Gauvin peu en réussite où encore de Kenza Dali mais la combativité et l’activité de toute l’équipe a été remarquable samedi soir. Un match à sens unique où presque puisqu’il fallut attendre pratiquement la demi heure de jeu pour voir les serbes investir le camp français et se procurer une occasion de but, et quelle occasion ! que Sarah Bouhaddi annihilait avec autorité et talent.

Un copieux public enthousiaste

Un petit moment de flottement après une entame royale avant que les côtés français reprennent la possession du ballon pour un troisième but bijou de Grace Geyoro auteure d’un boulet de canon expédié de son extérieur pied droit la lucarne serbe, un modèle du genre. C’est sur ce score de 3/0 que la mi temps était sifflée devant presque 22000 spectateurs bruyants et ravis d’un tel scénario. Il n’y a pas à dire le foot féminin trouve son public et Bordeaux adhère visiblement ! Quelques mois après un mondial qui a ignoré la région nouvelle aquitaine preuve est faite que la capitale girondine sera digne d’accueillir de belles affiches à l’avenir tant sur le plan de l’infrastructure sportive que sur l’engouement du public.

Wendi Renard veille en défense centrale

Le seconde mi temps aura été un peu moins virevoltante pluie oblige mais toute aussi efficace avec un coaching gagnant de Corinne Diacre qui lançait trois joueuses dont deux allaient marquer en cette soirée prolifique tandis que la troisième y allait d’une passe décisive. A commencer par Marie-Antoinette Katoto rentrée rapidement à la 50ème et tout de suite très remuante qui n’allait pas tarder à montrer tout le talent qu’on lui prête. La jeune pépite du foot français qui n’avait pas été sélectionnée pour le mondial reprenait de la tête un ballon en profondeur que la gardienne repoussait avec peine à nouveau sur la tête de l’attaquante parisienne qui trouvait cette fois ci le chemin des filets.

Viviane Asseyi manifeste sa joie après son but

Puis ce fut au tour de Gaëtane Thiney rentrée à la soixantième de se mettre en évidence avec un premier tir au dessus puis un second contré avant d’adresser à Amel Majri une offrande aussitôt convertie pour le troisième but de la soirée de cette dernière. La soirée était déjà presque parfaite il ne manquait plus que la cerise sur le gâteau avant que la bordelaise Viviane Asseyi rentrée à la 70ème ne comble les espoirs d’une foule déjà conquise en reprenant le ballon repoussé par la gardienne serbe suite à un coup franc. Avec ce dernier but dans le temps additionnel cette fois la fête était complète !

Une belle attitude de Sakina Karchaoui

Voila les françaises sont parfaitement lancées pour ces qualifications de l’Euro anglais de 2021 après deux premières victoires en autant de rencontres. La suite est programmée au printemps prochain mais pas trop doute à avoir pour une qualification française au vu du potentiel en place. Dans l’intervalle Il faudra encore bosser et probablement mettre en place les ingrédients nécessaires à franchir les matchs importants d’un tournoi majeur et qui ont toujours manqué aux différentes équipes de France dans le passé.

Les françaises se congratulent en fin de match

C’est toute l’exigence de la coach Corinne Diacre que l’on devine et qui bien que satisfaite après cette rencontre y allait de quelques bémols pour des points de détails non maîtrisés et qui font souvent la différence au plus haut niveau. La mise en lumière de Marie-Antoinette Katoto est probablement une pierre supplémentaire à l’édifice pour aider à l’atteinte des objectifs et à l’instar des autres grandes équipes la confirmation d’une véritable patronne sur le terrain pourrait en être une autre encore plus décisive si elle se dévoile. C’est tout l’intérêt de cette phase de préparation car à n’en pas douter cette équipe à du talent quand on sait qu’Amandine Henry où encore Virginie le Sommer faisaient partie des absentes ce samedi.

Corinne Diacre lors d’un précédent passage à Bordeaux

Ecrit par Daniel Vaquero

Photographe de sport indépendant sur la région Nouvelle Aquitaine je collabore avec Bordeaux Gazette depuis deux ans avec la diffusion de clichés et rédaction d’articles sur mes sports de prédilection ( Rugby, surf et Handball notamment).
Mon activité principale dans le domaine photo est la cession de droits de photos de sport pour diffuseurs ( clubs, collectivités,médias...)


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda