Union Bordeaux-Bègles

Le carnet de chèques de Toulon terrasse l’Union

C’est par un score de 42 à 12 que l’Union s’est incliné face à l’armada d’internationaux du RC Toulon, ce qui faisait dire à Laurent Marti en fin de match qu’un peu plus d’argent à l’Union et un peu moins à Toulon équilibrerai les débats. Tout ce que l’on peut dire c’est qu’on ne retrouve plus au RCT l’esprit de Daniel Herrero, ce chantre du rugby qui en 87 a conduit Toulon sur la plus haute marche avec 80% de joueurs toulonnais, aujourd’hui on les cherche car ils vont prendre du temps de jeu ailleurs.

Les matchs arbitrés par Mr Berdos n’ont jamais étaient très favorable à l’Union, mais sur celui là il n’y a pas grand chose à dire si ce n’est qu’il a fait preuve d’un peu de mansuétude vis à vis du RC Toulon, sur certaines phases de jeu. Toulon était supérieur, c’est évident avec sa phalange extérieure mais l’Union a montré des choses intéressantes avec un Saubusse qui s’affirme de match en match. Avec Brousse et Domvo c’est un peu plus de sang local qui a circulé dans les veines de cette équipe, sans compter Franck Labbé solidement installé dans la peau d’un commerçant bordelais avec l’Epicerie Bistrot Jamon, Jamon. C’est surement comme ça qu’on construit un club à l’mage de ce qui s’est fait à Toulouse, pour l’instant la tâche est ardue mais Laurent Marti s’y est attelé. Dès le début du match c’est l’Union qui marque les premiers points grâce au pied de Saubusse et il sera le seul pourvoyeur de points pour la soirée côté bordelo-béglais.

On pouvait suivre le match chez Franck Labbé
photo Bordeaux Gazette - Bernard Lamarque

Pendant les 20 première minutes l’Union va faire mieux que se défendre et malheureusement c’est une erreur de Brana qui permet à Toulon de prendre la tête. Jusqu’à la mi-temps l’Union reste dans le bonus défensif avec une excellente défense sur sa ligne en fin de première mi-temps mais malheureusement Floréa prend un carton jaune à la dernière minute de cette première mi-temps.
L’exclusion pour 10 minutes de Silviu Floréa va peser lourd sur les organismes bordelo-béglais pour cette deuxième mi-temps car ils vont encaisser 2 essais entre la 50ème et 60ème minute après le retour de Floréa. La messe est dite et on sent que l’Union n’y est plus même si Saubusse score par deux fois.

Manu Saubusse travaille sa frappe à l’entrainement
photo Bordeaux Gazette - Bernard Lamarque

C’est pratiquement un cavalier seul qu’effectue le R.C. Toulon, car du côté bordelo-béglais l’expérience de Munro à l’ouverture n’a guère était concluante, au point qu’en fin de match Saubusse va glisser à l’ouverture pour laisser sa place à Julien Seron. Saubusse, il va falloir se souvenir de son nom car il y a du Michalak chez ce garçon avec autant d’autorité à l’ouverture qu’a la mêlée. Quelques satisfactions sur ce match difficile avec un bon retour de Franck Labbé et un excellent gratteur en la personne de Kitshoff, car l’Union a récupéré pas mal de ballon pas toujours bien employés. Tréloar a été un peu isolé dans son rôle de sauteur et quand Purll et Chalmers ne sont pas là le contre est bien moins efficace. Si on veut être optimiste on peut dire que l’addition est un tout petit peu moins chère que lors des derniers déplacements mais tout cela n’est pas vraiment satisfaisant car c’est à l’usure, encore une fois que l’Union a craqué alors qu’elle a montré de belles dispositions pendant les 30 premières minutes.

Rugby Club Toulon 42 (5 essais : Smith 11ème, Armitage 54ème, Mermoz 59ème, 65ème, Bastareaud 70ème ; 4 transformations : Wilkinson 12ème, Michalak 55ème, 67ème, 73ème ; 3 pénalités : Michalak 25ème, 29ème, 73ème)

Union Bordeaux Bègles 12 (4 pénalités  : Saubusse 4ème, 20ème, 53ème, 56ème)

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet








Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda