Bordeaux

On a presque l’impression que pour Biarritz seul le fait de battre l’UBB a de l’importance en Top 14 d’autant que l’arbitrage Chalon pour l’UBB c’est plutôt souvent l’arbitrage chat noir même si ce coup ci, ce fut un peu moins net.

Le dernier n’est pas peu fier de ramener un point de chez le premier, mais on sentait que ce match comme celui de l’aller sentait le piège d’autant que cet affrontement entre UBB et BO a plus que valeur de derby dans ce championnat. Le repos forcé de trois semaines imposé aux locaux bordelo-béglais ainsi que la Covid et la reprise progressive n’ont pas facilité le retour à la compétition alors que les visiteurs avaient solidement guerroyé le week-end précédent, tout ceci laissant découvrir des bordelo-béglais un peu à cours de forme. L’UBB s’est faite dépossédée deux fois du bonus offensif en fin de partie et heureusement qu’elle avait fait un peu le plein avant que la bête blessée dans un sursaut vengeur ne se rapproche aussi près au point d’arracher le bonus défensif. Alors réalité rugbystique ou réalité psychologique mais on a assisté dès les premières minutes à une volonté de faire mal en défense de la part des biarrots en égrenant les fautes.

Bon retour de Rémy Lamerat

La fin de match a été un chassé croisé surprenant ou tour à tour les deux équipes ont empilé les essais alors que le reste de la partie avait été peu productif. Il aura fallu attendre la soixante sixième minute pour voir enfin le match s’emballer et devenir productif en essai plus incroyables les uns que les autres. Il a fallu attendre la quatorzième minute pour voir les biarrots ouvrir le score sur une faute en mêlée de l’UBB en passant trois points au pied, mais Trinh-Duc va remettre les pendules à l’heure, une petite poignée de minutes plus tard. C’est en jouant dans l’axe que les locaux vont s’ouvrir le chemin du premier essai que va inscrire Picamoles
avec l’aide de l’ensemble du paquet d’avants et les excellentes relances de Lesgourgues qui repartant sur l’ensemble des fondamentaux qui semblent la bonne voie pour contrer cette hourra défense qui se propulse sur tout ce qui bouge et qui cherche à détruire plus qu’à construire, mais n’est-ce pas son rôle !

Seuténi très présent

Dans cet engagement des biarrots on sent la patte Shaun Sawerby qui en bon sud-africain ne fait pas dans la dentelle defensive mais plutôt dans la présence physique de chaque instant où plus c’est dur plus cela peut rapporter. Trinh-Duc sur la lancée va passer un joli drop mais suite à un carton dont écope Maynadier le score se stabilise à treize à six et il n’en bougera plus jusqu’à la 63ème minute où c’est presque une nouvelle partie qui va commencer plus ouverte avec plus de mouvements et des biarrots en essayant d’envoyer du jeu voulant à tout prix battre l’UBB comme si leurs vies en dépendaient. En attendant sur ce que l’on voit les bordelo-béglais se font dominer au grattage où les biarrots ont mis en place une stratégie offensive et surtout le contre bordelais à la touche n’a pas son rendement habituel ni même le rendement de l’alignement, au point qu’Urios a demandé à Thomas de s’agiter un peu plus en touche car la touche est la grande pourvoyeuse de munitions pour l’UBB qui en a fait sa rampe de lancement préférée avec des demis de mêlées très vifs comme Lesgourgues particulièrement et Lucu.

Buros sera absent quatre mois

Les deux équipes avaient fait le choix de conserver leurs meilleurs éléments comme finisseurs, ce qui a donné ce match surprenant des vingt cinq dernière minutes où l’UBB réussissant à prendre le bonus offensif à deux reprises l’a autant perdu de fois avec un Biarritz Olympique mettant tout son reste d’énergie à tenter l’impossible qui aurait pu se réaliser, humiliant à nouveau l’UBB sur ce match retour. Pour Christophe Urios cette séquence des vingt dernières minutes, lui reste en travers car il considère que les joueurs ont un peu lâché le match pour se faire reprendre deux fois le bonus offensif alors qu’il était empoché alors qu’il ne restait plus que dix minutes à jouer et le manager considère qu’ils ont un peu laisser flotter les rubans, surtout après avoir récupérer le bonus offensif car ce point perdu pourrait valoir de l’or pour assurer une qualification directe même si pour l’instant le Stade Toulousain est à 5 points, Montpellier revient très fort à 6 points et rien n’est joué car il reste beaucoup de journée de championnat dans ce très compliqué Top 14 qui courent après des dates de matchs. Pour l’Union rendez-vous samedi à Brive pour un difficile déplacement.

Lucu serré de près

Union Bordeaux Bègles : 30 (4 essais Picamoles 27ème , Mori 64ème, 76ème, Seuténi 67ème ; 1 pénalité Trinh-Duc ; 1 drop Trinh-Duc 35ème ; 2 transformations

Biarritz Olympique : 27 (3essais Jalagonia 71ème, Lonca 79ème, Saili 85ème ; 2 pénalités Perraux 15ème, 39ème, 3 transformations Bosch 71ème, 79ème, 85ème)

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1
Et cum animo

Chapitres : 1 - 2 - 3
Une Vie de Chat

Chapitres : 1 - 2 - 3
Les Danseurs

Chapitres : 1 - 2 - 3
Secret de famille

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Nous suivre sur Facebook

Agenda