Bordeaux

Passion torride aux Salinières avec « Le mec de la tombe d’à côté »

C’est une pièce tirée du fameux bestseller mondial qui se joue en ce moment aux Salinières. Si vous n’avez pas lu le livre, c’est l’occasion de découvrir dans cette comédie très originale ; cette histoire d’amour brûlante qui débute dans un cimetière.

Pourtant, rien ici de morbide, le ton est enjoué et mordant. Ceux qui connaissent cet ouvrage retrouveront la verve acérée de l’auteure Katarina Mazetti, une Suédoise journaliste et écrivaine, auteure également de plusieurs ouvrages de littérature notamment pour la jeunesse. Une jeune femme, Daphnée, se rend régulièrement sur la tombe de son mari, un biologiste parti trop tôt. Elle entretient cette nouvelle solitude lors de ces visites, passant le temps à lui parler et à écrire de la poésie. Pourtant, au fil de ses réflexions intérieures, elle se rend compte qu’elle n’a jamais ressenti grand-chose pour lui, sinon du respect et une certaine entente intellectuelle. Elle culpabilise et remarque navrée : « Je me sentirais beaucoup mieux, si j’arrivais à me sentir beaucoup moins bien. » Ce constat déstabilisant, elle le fait alors que la tombe d’à côté est visitée par Jean-Marie, un agriculteur. Celui-ci vient s’occuper du tombeau de sa mère qui le secondait efficacement à la ferme et qui lui prodiguait une affection profonde. Il est tellement occupé par ses tâches quotidiennes que le cimetière est le dernier lieu où il prend le temps de réfléchir à ses problèmes.

Les deux s’observent du coin de l’œil, mais leur première impression l’un sur l’autre n’est que de la répugnance quand par hasard, ils se sourient. Quand une bibliothécaire avec bac plus cinq, comme elle aime à le dire, rencontre un éleveur de bovins que peut-il se passer. Elle, veut l’initier à l’opéra et lui, à la traite des vaches. Un conflit va naitre de cette volonté de ne pas accepter l’autre comme il est. À moins que l’amour soit le plus fort ? Un texte riche et pimenté d’humour où alternent les points de vue des protagonistes. La mise en scène de Marine Segalen est créative ; une ambiance posée dès l’entrée du théâtre ; chants d’oiseaux et brume dans un décor simple et mobile qui en quelques accessoires, nous fait passer du cimetière au lit où se déchaine la passion, en passant par les lieux respectifs de vie de chacun. L’éclairage joue avec le récit accompagnant les acteurs dans un décor habillé de lumières mouvantes.

On est captivé par ce récit où Marine Segalen compose une bibliothécaire loin des clichés de bienséance et Patrick Hauthier un agriculteur attachant sans naïveté. Ils servent ce texte riche qui donne à réfléchir. Les Salinières nous offrent encore une fois un beau moment de théâtre.
Adaptation théâtrale d’Alain GANAS
Mise en scène : Marine SEGALEN
Avec : Marine SEGALEN et Patrick HAUTHIER
mercredi 14 octobre 2020 - 20H30
mercredi 21 octobre 2020 - 20H30
mercredi 11 novembre 2020 - 20H30
mercredi 18 novembre 2020 - 20H30
mercredi 25 novembre 2020 - 20H30
Théâtre des Salinières
4 rue Buhan,
33000 Bordeaux
05 56 48 86 86

Ecrit par Marie-Laure Bousquet Moison

Auteure de romans à suspense ainsi que de romans d’aventures, je suis rédactrice à Bordeaux-Gazette depuis 2016 où j’interviens le plus souvent dans les rubriques sur le théâtre, la culture, ou l’Art de vivre. J’alimente aussi la rubrique roman-feuilleton « Et si je vous racontais » avec des nouvelles fantastiques ou étranges.


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Brunissande et Esclarmonde

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Vendanges et Immortalité

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Voyage, Voyage !

Chapitres : 1 - 2 - 3
Mecarecit 2035

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Bienvenue à Sainte Gueille

Nous suivre sur Facebook

Agenda