Bordeaux

La dernière de Bernard Séverin

Bernard Séverin passera son sceptre à Eric Dulong le premier juin et cette foire était la dernière pour lui mais il n’abandonne pas pour autant le CEB (Congrès & Expositions de Bordeaux). Alain Juppé avec sa nouvelle casquette à deux visières-ville et CUB-était présent pour cette inauguration en compagnie de Virginie Calmels. Jean-Marie Darmian représentait Philippe Madrelle et il s’est senti un peu petit entre la future métropole et la région.

C’est sous un soleil radieux, un vent qui faisait flotter les étendards, et l’accueil du Consul des Etats Unis que la Musique militaire présente a interprété l’hymne américain et l’hymne français devant l’ensemble des personnalités réunies avant que les invités ne se transportent dans une salle pour écouter les discours d’ouverture.
Le Consul Général des Etats Unis pendant l'interprétation de l'Hymne américain
Ainsi pour les discours qui précèdent la déambulation dans la foire, c’est bien sûr Bernard Séverin qui a ouvert le feu en mettant en valeur tout ce que le CEB peut apporter au monde économique en particulier avec les salons professionnels et la Foire de Bordeaux qui reste une des très grande Foire de l’hexagone. Il a voulu aussi rendre un hommage appuyé à l’ensemble de l’équipe du CEB et en particulier à Françoise Frouin, directrice de la Foire de Bordeaux et du Salon de l’Agriculture qui reste le second salon de l’Agriculture en France après Paris.
Alain Juppé pendant son discours
Alain Juppé a pour sa part félicité le CEB pour son action et il a souhaité en ces temps difficiles une union sacrée entre toutes les forces vives de Bordeaux, de la Gironde et de l’Aquitaine. Il n’a pas caché qu’à la future métropole il faudra se serrer les coudes face aux problèmes budgétaires qui se profilent mais il n’a pas voulu pour autant verser dans le pessimisme. Thomas Wolf, Consul Général des Etats-Unis a pris la parole pour exprimer sa fierté d’être invité à cette inauguration d’autant que cette exposition sur New-York lui évoque sa ville natale. Il a rappelé tout ce qui lit la France et les Etats-Unis en cette commémoration du début de la première guerre mondiale et le 70ème anniversaire du débarquement auquel assistera Barack Obama. Il a rappelé le premier départ de Lafayette pour aller aider les insurgeants, départ qui s’est effectué de la Gironde et la venue de l’Hermione dans le port de Bordeaux au mois d’octobre.
Le newyorkais Thomas Wolf, Consul Général des Etats Unis pendant son allocution
Il n’en demeure pas moins que cette année ce seront deux villes des Etats-Unis qui sont honorées avec New-York pour la Foire et Los Angeles pour Bordeaux fête le vin. Ainsi une métropole de la côte Est et une de la côte Ouest sont à l’honneur en Gironde cette année. Ensuite Jean-Marie Darmian a pris la parole et a souligné quelques inquiétudes et pour sa part Alain Rousset a souligné le dynamisme de la région tout en se demandant avec qui on allait le marier. On est ensuite passé à la visite de la Foire et Jean-Marie Darmian s’est précipité pour faire déguster les produits du terroir, puis le cortège a pris la direction du Salon de l’Agriculture avec épisode petit train pour aller rejoindre ensuite le grand hall afin de terminer par la très belle expo New-York.
Tout le monde suit attentivement les explications sur l'exposition New-York

Plus de photos de l’inauguration

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2
Vendanges et Immortalité

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Voyage, Voyage !

Chapitres : 1 - 2 - 3
Mecarecit 2035

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Bienvenue à Sainte Gueille

Chapitres : 1 - 2 - 3
On ne refait pas l’histoire

Nous suivre sur Facebook

Agenda