Union Bordeaux-Bègles

L’Union récupére ses internationaux pour le déplacement à Biarritz

Pas de casse apparente pour ses internationaux et l’UBB récupère Nicolas Sanchez, ouvreur des Pumas, Talebula, arrière des Fidji et Olé Avei, talonneur des Samoas. Même si à Castres il manquait Forestier et Dulin lors de la dernière rencontre de championnat, les joueurs cités ont un peu, voire beaucoup fait défaut. Le rythme du championnat ne va plus être tout à fait le même avec des rencontres espacées et non plus le marathon de huit rencontres du début de saison.

Tous les internationaux de l’Union ont fait bonne figure dans leur sélection respectives et particulièrement Sanchez et Avéi comme du reste Adams et Lopez avec les Barbarians. Raphaël Ibanez les a un peu laissé souffler en début de semaine mais ils font tous partis du groupe qui va à Biarritz. Ce groupe comporte 25 noms : Delboulbes, Labbé, Avei, Rofes, Florea, Toetu, Jaulhac, Tisseau, Treloar, Madaule, Chalmers, Purll, Larrieu, Kitshoff, Adams, Seron, Lopez, Sanchez, Connor, Le Bourhis, Talebula, Brana, Mailei, Reihana et Munro. Ainsi ne figure pas dans cette liste Clarkin qui n’a pas vraiment récupérer après avoir été durement touché contre Castres et Rey qui même s’il a pris par à l’entrainement de jeudi n’est pas totalement remis.

Adams en discussion avec Matthew Clarkin
photo Bordeaux Gazette - Bernard Lamarque

Pour l’occasion c’est Justin Purll qui est investi de la charge du capitanat avec le numéro 8, mais le coach n’a pas donné la composition de l’équipe entre incertitudes et effets de surprise. C’est Adams qui aura en charge l’orientation du jeu et il va avoir à faire à un sacré client dans ce domaine en face de lui. Ibanez ne se cache pas que le match va être très dur et il demande a ses joueurs de donner le meilleur d’eux mêmes et de s’engager dans les "phases de combat". Il ajoute "Pour moi le match de Biarritz va être un test majeur au niveau de cette capacité qu’on aura ou pas à répondre présent dans le combat, l’agressivité elle est indispensable pour exister au plus haut niveau. Je veux bien qu’on parle de beau jeu et d’identité collective à travers le jeu mais sans combat au plus au niveau le Top 14 n’existe pas". Les deux semaines studieuses ont été mise à profit pour renforcer le discours. La phase aller n’est pas terminée puisqu’il reste deux rencontres le déplacement à Biarritz et la réception de Clermont, le "match de Biarritz arrive très bien pour tester les hormones de nos joueurs" comme le spécifie Raphaël Ibanez. Il refuse de passez son temps à supputer et mesurer sur le plan comptable ce que vont faire les concurrents directs pour le maintien que sont Agen et Bayonne car il se méfie du réveil des agenais et il pense qu’il peut y avoir beaucoup de surprises dans ce championnat. Il ne veut pas non plus parler de l’équipe à laquelle les unionistes vont être confrontée et ce qu’il veut se sont des joueurs qui soient à cent pour cent et prêts à tout donner sur le terrain.
Biarritz Olympique Pays Basque vs Union Bordeaux Bègles
Stade d’Aguilera 18 h 30
Rugby plus à la télévision
ARL et RFBG à la radio
écran au Jamon, Jamon et chez le Pépère.

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Nous suivre sur Facebook

Agenda