Coup de chaud en Gironde. Que font les touristes ?

La saison a semblé un instant compromise avec le détestable printemps qu’a vécu la région et par delà la France entière. Depuis le 27 juin c’est le grand beau temps qui s’est brutalement installé voire la canicule. Le Comité Départemental du Tourisme de la Gironde a tenu à donner un premier bilan de la saison touristique qui pourrait avoir un bilan honnête mais qui se ressent de la crise.

A la fin juin, compte tenu du manque de visibilité lié aux réservations de dernière minute dépendantes des conditions météo, 35% des professionnels de Gironde se montraient confiants pour le
mois de juillet. A la mi juillet, 60% d’entre eux portent un jugement favorable sur la première quinzaine. Les professionnels du littoral se révèlent les plus satisfaits, avec 59% d’opinions positives sur le
littoral du Médoc et 64% sur le Bassin d’Arcachon. La fréquentation est jugée satisfaisante aussi bien de la part des Français (à 69% pour le Bassin d’Arcachon et 58% pour le littoral du Médoc) que des étrangers (57% et 63%). Les clientèles allemande et néerlandaise semblent en progression par rapport à l’an dernier. Les professionnels de
Bordeaux et de l’agglomération bordelaise affichent également un bon
taux de satisfaction avec 66% d’opinions positives. Même si les vacanciers réduisent la voilure, il reste des amateurs pour les excursions En ce début de mois, la fréquentation étrangère est jugée bonne par 70% d’entre eux. C’est sur l’intérieur du département que le taux de satisfaction est le moins élevé avec 41% d’opinions positives. La fréquentation paraît avoir été décevante, surtout au niveau des clientèles étrangères, avec notamment une diminution de la clientèle belge par rapport à l’an dernier. Bien que majoritairement satisfaisante, la fréquentation de ce début juillet n’apparaît pour autant d’un niveau légèrement supérieur à celle de l’an dernier que sur le littoral. A Bordeaux et dans l’intérieur du département, les résultats sont à la baisse. En matière d’hébergement, les campings (à 45%) et les agences de location (à 55%) affichent des résultats inférieurs à ceux de début juillet 2012. Les restaurants, les sites de visite et activités de loisirs subissent la contraction des dépenses constatée par 58% des professionnels. Si le manque de visibilité persiste pour la 2ème quinzaine de juillet, 46% des professionnels, et jusqu’à 64% à Bordeaux, faisant état de réservations encore inférieures à l’an dernier, la confiance est malgré tout de mise pour la haute saison. Toutefois, seuls les professionnels du littoral (à 48% sur le Bassin d’Arcachon et 44% en Médoc) envisagent une progression par rapport à 2012. Ceux de l’intérieur et de Bordeaux prévoient en revanche (à 41% et 45%) un niveau de fréquentation inférieur.


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda