Angoulême

La gare d’Angoulême en décor bandes dessinées

Inaugurée pour le 46ème Salon de la Bande Dessinée le décor intérieur de la gare d’Angoulême s’est peuplé de personnages bien connus des bédéphiles et qui vont rester à demeure pour bien signifier qu’Angoulème est aujourd’hui devenue la capitale de la BD en France et ce au départ avec deux hommes bien décidés Claude Moliterni et Pierre Pascal, un bordelais d’adoption qui tenait la brasserie de l’Avenir à l’angle du cours Alsace-Lorraine et de la rue du Pas-Saint-Georges. Etablissement qui aujourd’hui s’appelle la Vie Moderne. Il y avait eu il y a deux ans à Angoulême, l’épisode de l’inauguration de l’obélisque de la cour de la gare en hommage à Goscinny avec ses hiéroglyphes spéciaux. Aujourd’hui on a à faire à une sorte de Musée Grévin des personnages de BD dont les plus célèbres comme Spirou, créé par Rob-vel en 1938 et popularisé par Franquin de 1950 à 1960 période de l’âge d’or du journal, occupent des places de choix dans et autour de la gare.

Spirou salue les voyageurs en gare d’Angoulème
Blake et Mortimer personnages créés par Edgard P. Jacobs en 1946
Astérix créé en 1959 par René Goscinny
Obélix avec en fond l’obélisque dédiée à René Gosnny

Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda