Bordeaux

Le zéro déchet, comment y parvenir ?

La maison écocitoyenne de Bordeaux met en place toutes sortes de conférences et ce, tout au long de l’année. Le but est de réfléchir sur nos habitudes et petites manies qui peuvent impacter l’environnement. Le mercredi 20 février, l’association Les colibris de Bordeaux est venue parler zéro déchet.

Le but ultime de la démarche du zéro déchet est bien-sûr de ne plus rien jeter. Si cette solution peut paraître radicale et compliquée à réaliser, il ne faut pas oublier qu’on commence tous quelque part, et qu’à nous tous, on peut faire de grandes et belles choses. L’association Les colibris reflète tout à fait cela. Ce mouvement a été initié par Pierre Rabhi en 2007. L’association doit son nom à une légende amérindienne qui raconte qu’un jour, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu !  » Et le colibri lui répondit : « Je le sais, mais je fais ma part. » En bref, l’association Colibris incite tous ceux qui le veulent, à agir contre le réchauffement climatique et les autres conséquences de l’industrialisation. Le zéro déchet c’est d’abord des questions à se poser lorsqu’on veut acheter un nouvel objet. Pour cela, la méthode du bisou (Besoin, Immédiat, Semblable, Origine, Utile) a été inventée par l’association Zéro Wast (zéro déchet en anglais). Le but premier est de se questionner sur le besoin que pourrait combler ce nouvel objet. Ensuite, est-ce que cet achat est primordial ? Sinon, vous pouvez vous donner du temps pour réfléchir. Est-ce que vous avez déjà à la maison un objet similaire. Si la réponse est oui, il est-il indispensable d’en avoir plusieurs ? La question de l’origine du produit est également primordiale. Plus il a été fabriqué loin, plus son impact sur l’environnement est important à cause du transport.

Tableau permettant de s’y reconnaître

Enfin, est-ce que cet objet va combler un vide ou va t-il vous apporter un confort au quotidien ? Si l’objet ne passe pas ce test, il n’est pas indispensable à votre quotidien, ainsi, vous pouvez donc vous en passer. Le zéro déchet se pratique petit à petit. Par exemple, pour limiter les déchets liés à la cuisine, on peut commencer par s’équiper d’un composteur. Quand on sait que 10% des détruits que l’on jette peuvent se composter, cela réduira déjà considérablement le poids de notre poubelle. Autre chose, en supermarché, il est préférable de se diriger vers des produits non emballés plutôt que d’acheter des choses sur-emballées. En pratiquant cela, vous pourriez même faire des économies. Parce que le consommateur ne le sait peut-être pas, mais quand il paye un objet, il paye aussi l’emballage qui l’entoure. Au quotidien et pour tous les biens que ce soient, il existe la méthode des 5R, mise en place par Béa Johnson, blogueuse française installée aux États-Unis. Comme tout le monde le sait, le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas. Alors la première chose à faire est de Refuser des encombrants qui n’ont pas d’utilité, comme le papier qui entoure notre baguette de pain, les stylos qu’on nous donne à tort et à travers à tous les événements. Ensuite, il faut Réduire, à commencer par notre garde-robe. La vingtaine de pulls qui s’entasse en hiver dans notre armoire n’est peut-être pas aussi indispensable qu’on ne le croit. Ensuite, pensons à Ré-employer, à réutiliser ce qui aurait pu devenir un déchet. Que faites-vous des bocaux de confiture vides ? Vous les jetez ? Pourquoi ne pas vous en servir comme contenant pour aller faire vos courses ?

Exercice de Tri

Pensez aussi à Recycler tout ce que vous n’avez pas pu refuser. Le recyclage n’est pas une solution en soi, il doit être le dernier choix. Enfin, pensez à Redonner à la terre en compostant. En fait, en se posant quelques questions, c’est tout notre quotidien qui peut être chamboulé. Et ce, pour le bien de celle qui nous abrite : la Terre. Comme vous l’aurez compris, l’heure est venue de faire marche arrière. L’industrialisation et la surconsommation ont tellement abîmé la nature que certains n’hésitent pas à marcher dans les pas de leurs ancêtres. Ils ont décidé de fabriquer eux-mêmes leur lessive, leur liquide vaisselle, leur shampooing et autre savon, leurs cosmétiques ou encore leurs pastilles pour le lave-vaisselle. Partout sur internet, vous retrouverez des recettes pour faire vos produits maison. En plus de faire des économies, vous saurez précisément avec quoi ils sont fabriqués. Alors pour votre santé et celle de notre planète, interrogez-vous sur ce qui est réellement important et indispensable.

Ecrit par Margau Gonzalez


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2
Voyage, Voyage !

Chapitres : 1 - 2 - 3
Mecarecit 2035

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Bienvenue à Sainte Gueille

Chapitres : 1 - 2 - 3
On ne refait pas l’histoire

Chapitres : 1 - 2 - 3
Un monde meilleur

Nous suivre sur Facebook

Agenda