Bordeaux

L’Homo Eroticus ou la post-modernité en question, Michel Maffesoli ...

C’est en présence d’un très nombreux public que s’est tenue à l’Institut Culturel Bernard Magrez, la conférence du professeur Michel Maffesoli. Suite à la parution de son ouvrage : « Homo Eroticus – Des communions émotionnelles ». « L’empathie peut-elle être une valeur dans un monde en crise ? » sera l’une des questions importantes que le conférencier évoquera en cette Nuit du Savoir.

Les jeunes talents du Conservatoire
Une première partie musicale concoctée par Ashok Adiceam et J.L. Portelli directeur du Conservatoire de Bordeaux, va séduire l’assistance grâce au talent de jeunes artistes musiciens avec au programme :
Le Labyrinthe de Marin Marais :
Gabriel SIMONET-DAVIN, viole de gambe.
Continuo - Kevin MANENT-NAVRATIL et Esther MILON.
Nino Rota, Trio pour Clarinette, violoncelle et piano :
Enzo FERRARATO, clarinette, Maguelonne CARNUS-GOURGUES, violoncelle, Paul Yuji MARIGNAN, piano.
Court concert de grande qualité, beaucoup d’émotion, à tel point que le conférencier s’est demandé un instant, si après un tel moment de "copulation mystique" (moment musical défini ainsi par le conférencier), le mieux n’était pas de rester en silence.

La conférence de Michel Maffesoli
« Alors que jusque-là, l’intelligentsia reste sur le siècle des Lumières, actuellement la lumière est clignotante. Jusqu’à maintenant ce qui a marqué la modernité est un grand rationalisme. Tout doit donner ses raisons, et s’il y’a crise c’est parce que cela va cesser. »
Michel Maffesoli pense qu’un nouveau paradigme est en gestation, et d’évoquer « l’érotisme sociétal », ajoutant que c’est peut-être parce que la modernité a longtemps refusé l’animalité qu’elle en est arrivée à la bestialité que nous connaissons.

Evoquant tour à tour, le retour de la culture et du vivre, la sociologie des passions collectives, le désir de fraternité, Montaigne qui nous conseille d’empoigner le plaisir, mais encore l’esthétisation de l’existence, et le retour du partage des émotions dans une société post-moderne où tout est bon pour vibrer ensemble. Selon Michel Maffesoli, le corps devient alors valorisé pour lui-même, nul n’est plus enfermé dans la forteresse de son esprit …. C’est l’autre qui fait ce que je suis. Une nouvelle manière d’être est en train de naître, ludique, onirique, festive.« La post-modernité c’est la synergie de l’archaïque et du développement technologique, » nous dit-il, et d’évoquer un ré enchantement du monde. Ce triomphe de la raison sensible sur le vieux rationalisme scientiste, du vouloir-vivre collectif sur l’individu, de la joie dionysiaque sur les morales arides et stérilisantes signe d’après lui le triomphe de l’imaginaire sur le progressisme empesé de nos élites et la pruderie de nos bien-pensants. Évoquant la tradition comme peu rationnelle, mais avant tout émotionnelle, la sensualité animale longtemps pourchassée par l’ascétisme judéo-chrétien, puis par le moralisme moderne, il décrit le retour à un « être ensemble initial » dont le ciment est avant tout émotionnel. Prône la revendication de la part obscure de tout un chacun comme acceptation de l’Autre en son étrangeté. Voilà ce qui fonde selon lui un « Ordo Amoris », redonnant sens à une « reliance » souchée sur le lien et engendrant la confiance. Difficile après un exposé aussi riche d’en retirer aisément « la substantifique moëlle », il ne restait plus au spectateur attentif qu’à faire l’acquisition de l’ouvrage. Histoire pour ceux qui ne voient dans ces explosions fraternitaires post modernes que la seule expression d’une communauté d’intérêt, d’emmagasiner un peu d’optimisme.
Une deuxième Nuit du Savoir enrichissante et studieuse qui se terminera autour d’un verre bien mérité. Une belle soirée à l’Institut ……

Homo Eroticus - Des communions émotionnelles
Michel Maffesoli
CNRS EDITIONS
297 pages
ISBN 978-2-271-07492-8

Ecrit par Dominique Mirassou


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Nous suivre sur Facebook

Agenda