Sursis

Doit on voir une pointe de machisme dans cette volonté de faire échec à deux femmes qui ont réalisé un remarquable premier tour mais qui seules contre tous, ont perdu la partie du second. Est ce une véritable défaite car avec près de 7 millions de voix ce sont deux conseils régionaux où la seule opposition sera celle du Rassemblement Bleu Marine, ce qui va leur fournir dans ces deux régions un pouvoir d’expression qu’elles n’avaient pas eu jusque là.
Rien ne dit que si nos gouvernants n’avaient pas cédé à la panique ils n’auraient pas sauvé des sièges comme Jean-Pierre Masseret en a sauvé dix neuf sans pour autant faire élire Florian Philippot dans le Grand Est (Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine). Ne serait ce pas lui l’intelligent face à la "Cambadélicimbécilité" du partie socialiste qui permet au Rassemblement Bleu Marine de tripler son nombre de conseillers régionaux (plus de 300 dont 42 en Paca et 54 en Nord Pas de Calais Picardie ) et c’est bien là qu’est la victoire du Front National, avec cette nouvelle force de frappe.
L’implantation progressive et continue du Rassemblement apparaît aujourd’hui comme inexorable, transformant le paysage politique où demain il risque de ne plus subsister que deux pôles avec la complicité du Parti Socialiste, ce que Marine traduit en un affrontement entre "mondialistes" et "patriotes".
Difficile de croire qu’il y ait sept millions de "fachos" en France et scandaleux qu’un premier ministre promette la guerre civile si, une, voire deux régions passent dans l’escarcelle du Front Bleu Marine, c’est la démocratie qui en prend un coup. Encore une fois on va avoir droit à un flot de paroles lénifiantes sur l’air de tout va changer et comme d’habitude rien ne changera, ou si peu, que 2017 verra à coup sur Marine contre un autre adversaire qui peut être encore une fois l’emportera. Mais en comparant ce qui est comparable, si en 2002 Chirac avait fait 80% des suffrages face à Jean-Marie Le Pen, Bertrand et Estrosi n’ont pas fait mieux que 57,77 et 54,778 ce qui en 13 ans démontre que le front républicain s’effrite et que le front Bleu Marine progresse. Alors suite au prochain numéro.

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet


Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda