Portets

Hommage à Henri de Montherlant à Mongenan

Qui connait encore Henri de Montherlant ? Rares sont les comédiens qui osent se risquer à interpréter son œuvre. Rares sont les commentateurs qui évoquent ce personnage, antique par bien des aspects, mais résolument moderne par son mode de vie. Mais qui était donc Henri de Montherlant ? Comment traversa-t-il le XX° siècle dont il fut, à coup sûr, un des plus grands écrivains ? Etait-il un auteur maudit, très abusivement qualifié « d’auteur de droite » par des critiques prétendument de gauche qui n’avaient ni sa culture, ni son talent ? Pétrie de culture classique, Florence Mothe a choisi de lui rendre hommage en ouvrant le théâtre de verdure du château de Mongenan à Portets à la découverte ou à la redécouverte de cette œuvre profuse, inclassable, éblouissante et désespérée. Neuf thèmes permettront, à travers des lectures proposées par plusieurs comédiens et admirateurs de l’auteur de la Reine Morte, de retrouver Montherlant dans sa grandeur et son intimité. L’enfance, les hommes, les femmes, l’hispanité, l’ailleurs, l’amour, la guerre, la solitude et la mort, autant de thèmes traités par Montherlant et magnifiés par lui dans des ouvrages et pièces aussi divers que La ville dont le prince était un enfant, Le songe, Les jeunes filles, Les bestiaires, Le maître de Santiago, Celles qu’on prend dans ses bras, L’équinoxe de septembre, Les célibataires et, naturellement Port-Royal. Autant de raison pour se retrouver chaque dimanche à 17 h sous les ombrages du théâtre de verdure de Mongenan pour prendre une grande leçon de littérature en entendant revivre une langue qu’hélas le théâtre ne parle presque plus, alors que cette langue est tout simplement du français, non du français académique, mais celui que nous devrions encore parler tous les jours.
A compter du 4 août, Gérard Linsolas et la Compagnie du Bélier qui présentent actuellement leur dernier spectacle au Festival d’Avignon, interpréteront Montherlant à Mongenan. Originaire de la région bordelaise, Gérard Linsolas est un ancien élève de la rue Blanche. C’est là qu’il a ressenti sa vocation pour le théâtre. Lui-même dramaturge, il a présenté plusieurs pièces en tournées et notamment à Bordeaux dont « En attendant Lully », variation sur la création artistique à travers la genèse du Bourgeois gentilhomme, « Figaro-ci, Beaumarchais là », « Cœurs emmêlés » avec Léa Pelletant, ou encore « Le requiem du défi » qui entraîne les spectateurs dans un camp de déportés. Question défi, Gérard Linsolas est d’ailleurs passé maître. Non seulement, il a animé plusieurs troupes dans ses lieux relativement peu enclins à se passionner pour le théâtre, mais encore ce passionné qui fut directeur du Centre culturel de Bruges et effectua ce que l’on appelait jadis « la décentralisation » dans les Alpes de Haute-Provence, a également consacré ses loisirs à être arbitre de football bénévole en Ile-de-France, professant que le théâtre et le sport en banlieue relèvent de la même agressivité et que l’un et l’autre doivent être pratiqués pour accéder à l’âge adulte. Une position que n’aurait pas déniée Montherlant, auteur des Olympiades….
Renseignements château de Mongenan, 33640 Portets
Première lecture conférence le dimanche 21juillet à 17 h, thème l’enfance, avec Florence Mothe, Nicole Puisné et Janny Grenier.
Entrée du spectacle 10 €


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Nous suivre sur Facebook

Agenda