Bordeaux

Une crise inédite, profonde et longue

Malgré les annonces du Gouvernement visant à renforcer les aides financières aux TPE/PME, angoisses et inquiétudes sur leur avenir restent toujours d’actualité pour les chefs d’entreprise du territoire. Les 349 nouveaux dossiers d’accompagnements renforcés ouverts par la Cellule de crise supplémentaires confirment ces craintes. Soit, 1 935 depuis le début du confinement.

S’il salue la décision d’accroître et de simplifier les fonds de soutien aux entreprises pendant la crise du coronavirus, Patrick Seguin, Président de la CCI Bordeaux Gironde « je crains que nous devions aller plus loin en effaçant certaines dettes notamment pour les secteurs du Commerce, de l’Hôtellerie et de la Restauration dont la reprise n’a pas été précisée » explique-t-il. « Les mesures liées aux reports de charge ne suffiront pas si la trésorerie est inexistante comme c’est le cas pour 2 entreprises sur 3 ». Nécessité donc de demander au Gouvernement d’être plus précis sur les échéances concernant la réouverture de ces établissements vitaux pour notre économie dans le respect des obligations sanitaires. Notamment quand on sait que de nombreux salariés devraient reprendre le travail le 11 mai prochain « ils devront bien trouver des lieux pour se restaurer » reprend Patrick Seguin.

31% craignent une fermeture dans les 6 mois à venir et parmi les interrogations qui reviennent le plus souvent pour le secteur du « CHR¹ » : les retards de remboursement du chômage partiel, le peu de visibilité sur leur « déconfinement » et avoir des précisions sur la sécurité sanitaire à mettre en œuvre dans les établissements. Selon la dernière enquête réalisée par la CCI, la dégradation s’accentue fortement pour ce secteur même s’ils sont 78% à se sentir bien informés sur les dispositifs proposés. 82% déclarent un CA en baisse et 70% ont appel au Fonds de solidarité. L’impact sur la Trésorerie est bien réel pour 79% des établissements de ce secteur interrogés. L’enquête complète sur le CHR et les commerces est disponible sur le site www.bordeauxgironde.cci.fr.

Cette réalité, la Cellule de crise mise en place par la CCI la vit au quotidien. Et, si les 54 collaborateurs mobilisés ont traité 2 070 demandes d’information (dont 1 755 par mail) sur les mesures proposées, le nombre de dossiers « d’accompagnements renforcé » ne cesse de croître de semaine en semaine. Plus de 349 en une semaine, soit 1 935 depuis le début de la crise. Une tendance qui « confirme ce que vivent aujourd’hui nos entrepreneurs et l’inquiétude sur l’avenir de leur activité » reprend Patrick Seguin, Président. Toujours selon l’enquête, 46% ont actionné le dispositif de report ou décalage de cotisations, 45% ont fait appel au Fonds de solidarité et 44% ont eu recours au chômage partiel. Enfin sur les 84% ont demandé un report de crédit bancaire et 82% ont sollicité un prêt garanti par l’Etat (PGE).
Joffo devant sa fresque dédiée aux soignants en une devant la CCI en ravalement
Communiqué CCI de Bordeaux
¹Café, Hôtel, Restaurant

Ecrit par La rédaction


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1
Cordélia et son fantôme

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Brunissande et Esclarmonde

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Vendanges et Immortalité

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Voyage, Voyage !

Chapitres : 1 - 2 - 3
Mecarecit 2035

Nous suivre sur Facebook

Agenda