Bordeaux

Un excellent cours de cuisine pour le prix d’une entrée à la Foire

C’est à l’initiative de l’ADEME que Pierre Lefebvre fraîchement nanti de son CAP de cuisinier acquis à Talence après avoir été finaliste de MasterChef 2012 dispense ce cours de cuisine très "écolo". Les chiffres du gaspillage alimentaire dans nos sociétés sont effrayants car on achète sans discernement et on jette parce qu’on a tout oublié au fond du réfrigérateur. A l’heure où la crise sévit il est bon d’apprendre à faire des économies sans spécialement se priver.

Le garçon est sympathique, avenant et chaleureux avec un bon contact ce qui n’a rien d’étonnant quand on sait que c’est un ancien professeur de musique de l’Education Nationale qui a officié pendant cinq ans mais qui ne se voyait pas y passer sa vie. Comme il est musicien, il aurait pu être intermittent mais par goût et par passion il faisait de la cuisine et aujourd’hui c’est devenu un métier, dans le cadre de la Foire à sa manière il renoue avec l’enseignement. Quand on le voit, qu’on l’écoute et surtout qu’on le regarde on comprend que faire passer un message est chez lui une seconde nature avec une trajectoire inverse de Vincent Poussard qui est passé de la cuisine à l’enseignement, lui est passé de l’enseignement à la cuisine. Il a répondu aux questions des journalistes avec beaucoup d’humour, tout en effectuant sa recette de "Rizotto aux crevettes" dans laquelle il parfume son riz avec le jus obtenu avec les têtes de crevettes et des parties vertes de poireaux autrement dit, il montre comment on se sert de ce que l’on à tendance à mettre à la poubelle. Il n’est pas tendre avec les mauvaises habitudes qui nous font consommer des produits saisonniers toute l’année. Cette maladie qui à un coût élevée est transmise par le prédateur grande surface, moteur du gaspillage organisé qui pousse les gens à remplir le"frigo" quand il est déjà plein. Pour lui on a perdu le sens de ce qui est bon, il entend par là que la nourriture c’est aussi un symbole et que manger des oranges à Noël cela avait un sens, cela marquait un temps de fête et aujourd’hui en mangeant des oranges toute l’année on a perdu la notion de plaisir. Il a profondément raison car il y a une soixantaine d’années on distribuait souvent dans les écoles primaires une bonne grosse orange aux élèves pour la Fête de Noël signifiant ainsi ce temps festif sans que cela pose un quelconque problème à la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat. Il préconise de manger des fruits de saisons à la saison et issus de la production locale ce qui améliore grandement le bilan carbone. On s’aperçoit ainsi qu’il en est du progrès comme des langues d’Ésope, cela peut être à la fois la meilleure et la pire des choses. Pour Pierre Lefebvre MasterChef lui a apporté une notoriété et un sacré coup de pouce pour se reconvertir "Pour être cent pour cent honnête quand on participe a ce genre d’émission l’important c’est de pouvoir s’en servir en terme de communication." Durant les trois mois de MasterChef, il a quand même énormément appris et il a franchi un palier dans la cuisine et non des moindres car cela a développé sa réactivité face au produit. Avec son compère Simon (3ème de MasterChef), ils vont en outre sortir "Les Carnets de Pierre et Simon" au mois d’août.
Allez à la Foire, regardez le faire, il a un talent fou !
*cliquez sur les photos pour les agrandir

Vous le retrouverez dans l’émission MasterChef : Les meilleurs s’affrontent
TF1 Vendredi 24 mai 20h50

Idées recettes

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda