Vive la pomme de terre !

Le jardin potager du château de Mongenan, a conservé le visage qu’avait ce "jardin d’utilité" au XVIII° siècle. Dans des "carrés longs" bordés de tulipes, les légumes apportent le nécessaire de la consommation vivrière et des soins de première nécessité : saponaire pour la lessive, bouillon blanc pour les foulures, ricin pour les affections gastriques, angélique pour les affections respiratoires, bref, le bon sens près de chez soi. Mais que serait un jardin du XVIII° siècle sans la grande invention du règne de Louis XVI : la pomme de terre ? Connue depuis le XVI° siècle en Italie et en Lorraine, la pomme de terre avait fort mauvaise réputation. On lui reprochait d’empoisonner ses consommateurs, de même que la pomme d’amour, sa cousine, que nous appelons vulgairement tomate. Fort heureusement, un pharmacien des armées, Parmentier, tomba amoureux du tubercule auquel il consacra sa vie au sens propre du mot puisqu’on ne lui connait ni mariage, ni aventure, ni liaison, juste un amour fou pour la pomme de terre et la nourriture des troufions. Au départ, la pomme de terre devait remplacer le blé qui avait fait cruellement défaut à la France dans les années 1780 au moment de la fameuse "guerre des farines". En fait, elle devint notre délicieux quotidien bouillie, écrasée, fritte, au jus, au beurre, en turban, à la duchesse.
Dimanche 10 mars à 17 h, les auditeurs de la conférence que Florence Mothe consacrera au château de Mongenan à Parmentier et aux autres grands pharmaciens de la Loge des Neuf Sœurs, Cadet de Vaux et Cadet de Gassicourt, recevront en prime une recette délicieuse. Cette recette avait été mise au point par le très célèbre cuisinier du début du XX° siècle, Fernand Point, pour la grand-mère de la conférencière : le turban de pomms de terre Mongenan. Suave, léger malgré l’incroyable quantité de beurre requise, croustillant, doré, magnifique, le turban de pommes de terre de Fernand Point est inoubliable. Comme la visite de Mongenan, naturellement !
Château de Mongenan,
33640 Portets,
renseignements 05 56 67 18 11. Visite à partir de 14 h,
conférence Parmentier à 17 h, suivie de la dégustation gourmande des vins du domaine,
entrée 10 euros, gratuite jusqu’à 12 ans.


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda