Portets

Sommes-nous trop nombreux ?

Comment sans augmenter les impôts, rétablir la balance des paiements, donner un accès à tous à l’emploi, éviter les embouteillages, diminuer les gaz à effet de serre, ne pas épuiser les sols, rendre les activités humaines moins polluantes, pouvoir se dorer au soleil sur des plages vides, limiter le nombre des voitures, des avions, des logements, des émigrés, des immigrés, avoir des places dans les hôpitaux, les maisons de retraite, les prisons, supprimer la pauvreté, bref avoir la vie plus belle ? Une seule solution aux yeux de certains économistes : limiter les naissances et la
surpopulation sur terre. Ces théories ne sont pas nouvelles. Elles sont nées dans le crane d’un philosophe anglais du XVIIIème siècle, Thomas Malthus, prêtre anglican contemporain du premier développement industriel qui constata les ravages de la pollution autour des fabriques et se soucia de la croissance économique en affirmant froidement que nous étions -déjà- trop nombreux sur la planète. A partir des théories de Malthus, un certain nombre de dictateurs ont réussi à éliminer les voisins qui prenaient trop de place. Les chinois se sont passionnés sous Mao pour la limitation des naissances et certains apôtres de la croissance zéro reprennent aujourd’hui ces théories pour ne pas faire d’enfants, rouler en charrette et se cacher au fin fond de la Bretagne. Y-a-t-il quelque chose de juste dans tout cela ? Les sociétés meurent-elles de surpopulation ? La planète peut-elle nourrir tous les hommes convenablement ? Que faut-il penser des rapports que peut entretenir l’écologie et les puissances financières ? Florence Mothe se penchera sur le problème dans la conférence qu’elle donnera le dimanche 23 février à 17 h au château de Mongenan au cours de laquelle elle traitera de Malthus, d’Adam Smith et du Keynésianisme. Nous assistons depuis Louis XVI au combat de deux théories économiques : l’économie libérale, le "laisser faire, laisser passer" qui était la position de Necker, père du grand capitalisme, et l’économie planifiée qui était la position de Turgot et qui est aujourd’hui celle des socialistes. Où est la vérité, où se situe l’écologue là-dedans et avec quoi est-elle compatible ? Réponse dimanche au château de Mongenan.

Renseignements : Château de Mongenan, 05 56 67 18 11 Visite commentée tous les jours de 14 h à 18 h.
Conférence le dimanche à 17 h suivie de la dégustation gourmande des vins du domaine.


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Nous suivre sur Facebook

Agenda