Retour à l’école, les enfants placés doivent être prioritaires

Si la crise du COVID a éprouvé chacun, il est un domaine dans lequel il implique des difficultés encore plus grandes, c’est celui de la protection de l’enfance. Cet isolement forcé, sans école, sans visite de la famille, a créé parfois de grandes tensions dans les foyers de la protection de l’enfance. Inquiet de ces difficultés supplémentaires dans un secteur déjà tendu, Jean-Luc Gleyze, président du Département de la Gironde, a interpellé le ministre de l’éducation le 17 avril, en demandant que ces enfants soient prioritaires pour le retour à l’école, afin d’apaiser les tensions, mais aussi de permettre de reprendre les apprentissages, parfois fragiles. Un retour qui devra bien entendu s’effectuer dans des conditions sanitaires optimales pour les enfants comme pour les adultes, pour éviter la propagation du virus. Si les liens ont été maintenus par téléphone ou visioconférence pendant le confinement, il est tout de même nécessaire de rétablir dès que possible les rencontres entre les enfants et leurs familles. C’est pourquoi Jean-Luc Gleyze appelle également à ouvrir dès que possible les visites familiales à l’instar de ce qui se passe actuellement dans les EHPAD.
Dès le début du confinement, Jean-Luc Gleyze et Emmanuelle Ajon, vice-présidente chargée de la protection de l’enfance, se sont attachés à ce que l’accueil des enfants puisse se poursuivre dans les meilleures conditions. Le Département a été très attentif aux besoins des structures de la protection de l’enfance. Il a permis aux collégiens de récupérer temporairement des ordinateurs de leur collège. Il a dégagé un budget supplémentaire pour permettre l’embauche de personnels supplémentaires pour compléter les équipes dont 30% ne peuvent se rendre sur leurs lieux de travail (maladie, garde d’enfants, personnes à risque...). Une centaine de personnes, agents du département ou citoyens, se sont portées volontaires pour soutenir les structures en tant que veilleur de nuit, aide cuisinier, maîtresse de maison, etc. Mais le Département s’est également rapproché des formations de travailleurs sociaux afin de permettre l’embauche d’étudiants. Dans le même temps, la direction de la protection de l’enfance du Département a assuré un suivi téléphonique régulier des différents lieux d’accueil et des assistants familiaux, en mettant également à leur disposition des psychologues.


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Nous suivre sur Facebook

Agenda