Bordeaux

Michel Field à l’Institut Bernard Magrez

L’Institut culturel Bernard Magrez accueillait Michel Field le vendredi 21 octobre, pour une conférence sur la place de la culture dans les médias.

Un homme de médias
Il est des noms particulièrement connus dans le domaine des médias, et celui de Michel Field en fait partie. Cet été encore, son nom était sur toutes les lèvres suite à ses différents avec Élise Lucet concernant la programmation d’un reportage d’Envoyé Spécial sur l’affaire Bygmalion. Mais si le directeur de l’information de France Télévisions était à l’Institut Magrez vendredi, c’était pour parler de culture, et de la place de celle-ci dans les médias, notamment à la télévision.
Agrégé de philosophie, chroniqueur sur France Culture, il crée le Cercle de Minuit en 1992, émission culturelle quotidienne. Il animera ensuite d’autres émissions à la télévision, avec un intérêt certain pour la littérature.

« La culture et la télévision, c’est l’histoire d’un malentendu »
Pendant près d’une heure Michel Field a retracé l’épopée de la culture à la télévision, en partant de cette affirmation étonnante : « la culture et la télévision, c’est l’histoire d’un malentendu ». Des pionniers du métier, qui pouvaient se permettre des émissions culturelles de grande qualité sans avoir à subir la pression de l’audimat, jusqu’aux talk-show comme « On n’est pas couché » qui reçoivent chaque semaine des artistes, Michel Field a décortiqué l’évolution de la place de la culture à la télévision et comment elle était traitée.

Ce n’était pas forcément mieux avant
Il n’a jamais été question, toutefois, de sombrer dans le refrain « c’était mieux avant ». Les émissions culturelles ont changées, mais la définition de la culture aussi. La télévision, déjà, est devenue sa propre culture. Puis les champs culturels se sont élargis, tout comme les possibilités de les explorer avec l’immense offre de chaines proposées à la télévision. La conférence s’est ainsi terminée sur une note optimiste pour la place de la culture dans les médias, et après les questions avec la salle chacun a pu en discuter autour d’un verre de vin des vignobles de Bernard Magrez.

Ecrit par Camila Giudice


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda