Le café bon ou mauvais pour la santé ?

Originaire d’une province d’Ethiopie, nombre de légendes circulent concernant la découverte les effets du fruit du caféier. Sa consommation se développe ensuite dans le Monde Arabe du XVIème siècle, alors qu’il reste encore inconnu en Europe.

Avant de se retrouver dans les tasses des foyers occidentaux, le café s’est retrouvé au coeur des conflits politiques, religieux et économiques. Aujourd’hui, 1 500 tasses sont consommées par minute en France, correspondant à 330 000 tonnes par an. De nombreux cafés ouvrent dans les grandes villes d’Europe. En France, le café arrive par le port de Marseille. C’est là qu’on inaugure, vers 1640, le premier café français, un lieu prisé des philosophes et musiciens classiques. Café noir, déca, expresso, cette boisson chaude a construit son succès grâce à son effet excitant. Mais ses actions sur l’organisme sont bien positives encore. Face à la migraine, aux calculs biliaires ou à la maladie de Parkinson, ces grains de café démontrent de nombreuses vertus.

Réveillons-nous !
Les français sont à la recherche d’un effet stimulant. La caféine allonge la durée de vigilance, de concentration et retarde l’apparition de la sensation de fatigue, notamment lors des tâches intellectuelles ou répétitives, avis aux étudiants surbookés ! Le petit noir agit aussi positivement sur
la conduite, des études scientifiques ont montré qu’elle améliore les réflexes. Les bienfaits du café varient selon l’individu et s’avèrent plus efficace chez les consommateurs de café occasionnels.

Au régime ? Une boisson peu calorique.
La caféine entraîne une augmentation des dépenses énergétiques de base. L’activité intellectuelle consomment alors 16 % d’énergie en plus lorsque le corps est sous l’emprise de la caféine. La boisson est très peu calorique, puisqu’une tasse de café apporte seulement 2 à 5 kcal.
Sans sucre bien sûr !

Anti ballonements et migraines
En France, le café pris après le repas est une véritable habitude. Elle facilite la digestion en augmentant la sécrétion de salive et d’enzymes digestives et en favorisant le transit intestinal. Le café est déconseillé aux personnes souffrant d’une pathologie à l’oesophage ou à l’estomac.
Le café est aussi réputé pour son action anti-migraineuse, il provoque une diminution de l’intensité et de la durée des migraines. Associée au paracétamol ou à l’aspirine, elle entraîne également un effet analgésique plus intense.

Le café est tellement ancré dans les mœurs des Français que même les étudiants de la licence E-Commerce et E-Marketing de L’IUT Bordeaux Montesquieu ont eu un site de café à créer dans le cadre d’un concours de référencement, soutenez les : www.lpmec1.fr

Ecrit par La rédaction


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda