Bordeaux

"La marche des femmes" par Francesca

C’est non seulement une exposition mais c’est aussi un projet auquel "Francesca" vous offre de participer. Le vernissage a eu lieu pour la journée internationale des droits des femmes et l’exposition dure jusqu’à vendredi dans les salons d’exposition du troisième étage du Gabriel, 10 place de la Bourse.

Depuis 25 ans chaque matin Francesca mange une orange dont elle taille la peau de manière particulière à savoir de la forme du pentagramme cher à Léonard de Vinci dans lequel ce dernier a inscrit l’homme et Francesca elle, y inscrit la femme. L’activité essentielle de Francesca est la sculpture et elle présente des bronzes de très hautes qualité dans cette exposition mais aussi des peintures ainsi que des cartes postales et l’affiche de l’exposition en différents formats. Alors pourquoi tous ces différents produits, tout simplement pour financer son projet qui est de réaliser une œuvre monumentale à partir de toutes ces peaux d’oranges séchées sur lequelles sera inscrit le nom d’une femme. Ce ne seront pas les peaux d’oranges qui seront assemblées mais leurs formes en bronze après un travail de fonderie qui permet de conserver la teinte orange sur la face externe reproduite avec le nom d’une femme. La maquette (qui est en vente) de cette œuvre est exposée au centre d’un des salons d’exposition et elle sert à Francesca pour donner des explications et détailler son projet.

Toutes les peintures réalisées, le sont sur le thème des métiers qui se sont ouverts au femme depuis le début de nos civilisations occidentales. Dans la fidélité à l’esprit de la démarche, tous les tableaux sont réalisés sur l’image de ce thème que Jacques Brel qualifiait d’inaccessible étoile avec sur un des tableaux réalisés qui est un collage, un petit clin d’œil à la victime féminine de l’attentat contre Charlie Elsa Cayat, psychanalyste. Ainsi dans cette exposition tout est à vendre pour financer son projet d’œuvre monumentale. La participation à une écorce d’orange à intégrer dans l’œuvre monumentale envisagée est de 150 euros, ce qui reste une somme modique pour un homme qui veut honorer le nom d’une femme. Si pour l’instant il n’y a que des noms célèbres dans cette "Marche des femmes" celle-ci accepte des noms plus obscurs. Plus modestement vous pouvez acheter des cartes postales qui représentent les tableaux et ils sont au nombre de 32 pour 5 euros ou des affiches de l’expo pour un peu plus soit 10 et 20 euros selon le format. Cette talençaise aimerait pouvoir réaliser ce projet pour une mairie de la Métropole avec bien sur un petite préférence pour sa ville.
La marche des Femmes
Le Gabriel
10, place de la Bourse
3ème étage
Entrée libre de 15 h à 20 h
jusqu’au vendredi 13 mars

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda