FC Girondins de Bordeaux

Les Girondins l’emportent à l’arraché

En déplacement samedi soir sur la pelouse du SM Caen, très en forme en ce moment, pour le compte de la 28e journée de Ligue 1, les hommes de Willy Sagnol se sont imposés au bout du temps additionnel sur le score de 2-1.

Toujours engagés dans la course pour les accessits européens, les Girondins de Bordeaux se rendaient en Normandie pour y affronter Caen, invaincus depuis sept rencontres. Pour ce choc, la question qui s’est posée toute la semaine était de savoir si l’attaquant argentin des Girondins prêté à Caen jusqu’à la fin de la saison serait autorisé à jouer contre son propriétaire. Le suspense a été levé le samedi lorsque celui-ci était finalement présent dans les travées du stade pour regarder la rencontre. Coté aquitain, Sagnol opte pour une défense composée de Poundje (à la place de Contento), Pallois, Ilori et Mariano, tandis que Sané est au milieu aux cotés de Chantome, Khazri et Plasil. En attaque, on retrouve Maurice-Belay et Rolan.
Diego Rolan
La rencontre entre les deux formations est très équilibrée et plutôt fermée jusqu’au tournant de la rencontre : à la demi-heure de jeu, sur une tentative de contrôle du pied ratée, le Caennais Nangis frappe involontairement Khazri au niveau du tibia en lui déchirant la chaussette au passage. L’arbitre de la rencontre n’hésite pas à sortir le carton rouge qui change la physionomie de la rencontre. A partir de ce moment, les visiteurs vont mettre la main mise sur la partie, encore plus en seconde période où la domination bordelaise se sentira fortement. Mais l’incapacité à faire la différence dans le dernier geste empêche toujours les Marines et Blancs à ouvrir la marque. Mais Rolan y remédie à la 69e minute de jeu : sur un débordement de Maurice-Belay sur la gauche, ce dernier centre fort et l’Uruguayen Rolan dévie au premier poteau et trompe le portier de Caen. Mais l’avantage de la troupe à Cédric Carrasso sera de courte durée : trois minutes plus tard, sur un corner, l’attaquant Sloan Privat saute plus haut que la défense girondine et égalise d’une belle tête.

On se dirige tout droit vers un score nul entre les deux formations jusqu’à un dernier centre bordelais, dans l’ultime seconde du temps additionnel, dévié de la main par un défenseur du Stade Malherbe de Caen. L’arbitre siffle penalty, une décision qui semble logique mais terrible à quelques secondes du coup de sifflet final. Après de nombreuses contestations, le face à face peut avoir lieu et c’est Diego Rolan qui le frappe et prend le gardien adverse à contre-pied (90+5e). Son doublé - qui porte son total à neuf réalisations cette saison - permet aux Girondins de s’imposer 2-1. Une victoire qui soulage et qui permet au club au scapulaire de repasser 6e au classement avec 45 points et une différence de buts de +1. Prochain épisode, la réception très périlleuse du Paris St-Germain dimanche prochain à 17 heures à Chaban-Delmas, une des dernières rencontres dans ce stade historique avant le changement d’enceinte en fin de saison.

Ecrit par Thibault Jeantieu


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda