Bordeaux

Speedy Graphito au Pavillon la Boétie jusqu’au 15 juillet

Urban Fever tel est le titre de cette exposition au Pavillon La Boétie, en simultané avec Street Color au château Labottière qui rassemble neuf artiste d’une veine similaire à celle de Speedy Graphito sur Urban Fever mais pas avec la même expression.

Speedy Graphito a voulu installer des productions qui ne tranchent pas avec l’exposition voisine de Street Color au château Labottière pour rester dans le même univers de couleurs car le moteur de Street Color c’est une programmation par le prisme de l’explosion de la couleur qui rejoint l’expression de Speedy Graphito. La couleur explose aussi chez Speedy Graphito et Olivier Rizzo de son vrai nom, est un peintre français, né en 1961, faisant la jonction entre la figuration libre et la scène Street art française des années quatre-vingt. Artiste précurseur, reconnu comme l’un des pionniers du mouvement Street Art en France. Pour cette exposition, sur une vingtaine de très grands formats, l’artiste balaye nombre des thèmes de la pop culture si chère à son travail. Bécassine, Tétris, Les Simpsons, Picsou, ils sont tous là, témoins et vecteurs d’une mémoire collective et utilisés à profusion par Speedy comme un langage universel.

Grands formats

Speedy Graphito utilise toutes les formes d’expression - peinture, sculpture, installation, photo ou vidéo, pour créer à travers son oeuvre et au fil des époques un langage universel imprégné de l’air du temps qui plait aux jeunes comme au moins jeunes comme on a pu s’en apercevoir lors du vernissage de l’exposition courant avril. Élaborées par thèmes, ses expositions se succèdent offrant des univers toujours nouveaux et surprenants. N’ayant de cesse d’évoluer et de se réinventer, sa marque de fabrique est celle d’un art joyeux et profond, aux couleurs souvent vives, dans lequel il bouscule de façon ludique et ironique nos systèmes de perception. Dans cette démarche, il n’hésite pas à s’approprier pour la détourner toute l’imagerie de la culture populaire, des super héros, voire des marques, réalisant ainsi un décryptage quasi-systématique de notre inconscient collectif.

Univers Disney

Il décline alors en autant d’interrogations les normes, des poncifs et les diktats de notre identité culturelle occidentale, superposant à la réalité de notre société une dimension plus poétique que la mercantile réalité. Lorsque Speedy Graphito use d’un dictionnaire imaginaire personnel précis, et que celui-ci se trouve de manière tangible relié à l’histoire de l’Art, c’est en réalité qu’il est le plus souvent enclin à en fournir les clés à notre compréhension de son art. Là, tout un chacun trouvera s’il le souhaite, une bonne raison de poursuivre une quête plus personnelle. Les thèmes de l’enfance et de la mort, depuis toujours largement présents, confèrent aux œuvres un caractère plus autobiographique, inspirées de ses pérégrinations et de ses voyages intérieurs. Toutes sont une invitation au voyage et à l’éveil. L’oeuvre, dans son ensemble, est celle d’un passeur, marquée de l’empreinte onirique d’un véritable iconoclaste.
A voir et à comparer ces dix artistes de Street Art.

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda