Bordeaux

Le Ferrère Belle Brasserie

L’époque est au beau, bon, fait maison et de saison, c’est le pari du Ferrère, situé à l’angle du quai Louis XVIII et de la rue Ferrère, à deux pas du CAPC.

L’emplacement est idéal face à l’endroit où viennent s’amarer de nombreux paquebots de croisières qui cette saison en verra passer une cinquantaine que l’on pourra observer de la nouvelle terrasse très bien agencée du "Le Ferrère belle brasserie". Philippe Massé et Vanessa Leray ont repris les lieux depuis le 27 mai 2016 et l’enseigne est revenue à l’ancien nom avec un petit appendice de la petite brasserie qui avait existé rue Ferrère et qui faisait fureur à son époque, il y a un peu plus d’une quinzaine d’année avant que l’ensemble ne soit restucturé pour accueillir la Taverne de Maitre Kanter qui n’a pas séduit le public bordelais. Las, le lieu n’a pas arrêter de changer de nom avec différents propriétaires et depuis qu’il a repris le nom d’origine de la petite brasserie, il revit avec son cadre inchangé et sa nouvelle-ancienne-enseigne, il n’y avait que des bordelais pour penser à ça. Philippe Massé et Vanessa Leray ont prouvé depuis longtemps que la restauration était leur passion après la gestion de plusieurs adresses incontournables à Bordeaux comme le Mably ou la Belle Epoque, on pourrait dire qu’après la Belle Epoque, ils se sont rapprochés du mouillage des paquebots de croisières. "Le Ferrère belle brasserie" est leur nouveau "bébé" et ils en prennent bien soins en adaptant soigneusement l’offre à la clientèle potentielle.

A la restauration une petite brigade avec le chef Jimmy Marie soutenu par Yves et Clément et pour le service en salle ce sont Gaylord, Sylvain et Christine qui s’occupent de vous en vous suivant tout au long du repas de façon attentive et courtoise de manière à ce que vous ne manquiez de rien et on sent la patte des grandes maisons mais sans ostentation. La salle qui comporte quatre vingt places assies a été entièrement repensée de façon conviviale et cosy avec des tables suffisamment large pour ne pas se sentir à l’étroit avec des banquettes confortables. Depuis avril 2017 tous les jeudis à pârtir de 17 h 30, sont organisés des "afterwork" qui permettent d’accueillir pas mal de monde vue la profondeur de la terrasse à cet endroit. Le vendredi soir c’est vin à prix coutant pour accompagner le diner. La restauration est à un prix correct qui se pratique dans ce genre d’établissement avec des formules déjeuners en semaine entre 16 et 25 €, 25 € étant le prix de la formule complète café compris. Si on prend à la carte le ticket moyen s’élève mais dans des proportions raisonnables avec entrée à 11 €, plat 21 € et dessert 7 €, ce qui reste dans la fourchette basse des restaurants de ce standing. Vous pouvez aussi y déguster les huitres de Joël Dupuch sur le pouce avec un verre de blanc ou pendant le repas.

Ecrit par Tatiana


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda