Fontaine, je boirai bientôt de ton eau ! Enquête sur la consommation d’eau au travail.

C’est une étude alarmante dévoilée récemment par la société française d’eau microfiltrée Castalie. L’enquête réalisée sur les réseaux sociaux a pour but de mieux connaître les pratiques liées à la consommation d’eau en entreprise.

Cela fait des années qu’on nous le fait manger à toutes les sauces : il faut boire ! Par personne et par jour, entre 1L et 1,5L. Et comme le français passe en moyenne 7h par jour au travail, il a besoin de se réhydrater régulièrement. D’ailleurs, il se révèle être le 4ème consommateur d’eau en bouteille européen, derrière l’Italie, l’Allemagne et la Belgique. Les chiffres rapportés par la CSEM (Chambre Syndicale des Eaux Minérales Naturelles) sont alors édifiants quand on sait que la consommation d’eau en bouteille est l’une des plus grandes sources de déchets plastiques. Nous consommons en France 145 litres d’eau en bouteille par an, il se vend 175 bouteilles d’eau chaque seconde et les chiffres s’envolent : 5,5 milliards de bouteilles d’eau par an et cela ne cesse d’augmenter chaque année. Près de la moitié des sondés estiment que 10 d’entre elles seraient jetées quotidiennement dans leur société. Mais en pratique, qu’en est-il des habitudes de consommation d’eau par les salariés français ? La bouteille d’eau en plastique est effectivement la plus répandue en entreprise : 49 % des personnes interrogées la préfèrent à celle en verre (11%) ; parallèlement 36 % optent pour l’eau du robinet (qui reste en moyenne 200 fois moins cher que l’eau en bouteille !) et en dernière place on retrouve la bonbonne avec seulement 4 % des consommateurs.

C’est alors que 55 % des bouteilles consommées sur le lieu de travail ne sont pas triées et n’ont pas la chance de vivre une deuxième fois grâce au recyclage... D’ailleurs, la moitié des sondés, ne savent en réalité pas du tout quel budget est alloué pour la consommation d’eau au sein de l’entreprise. L’écart se creuse quand 63 % d’entre eux expriment le besoin de disposer d’un endroit leur permettant de se ravitailler en eau, tout comme les espaces détentes liés à l’incontournable pause café. Seulement 6 % ont cette chance avec mise à disposition d’une source ou bonbonne, les autres se doivent alors de ramener leur liquide personnel s’ils ne font pas confiance à l’eau du robinet, cette dernière pourtant parfois de meilleure qualité que l’eau embouteillée. Que répondre alors aux 91 % qui qualifient l’eau « d’élément primordial » sur le lieu de travail ? Les solutions sont pourtant légion au sein des entreprises : fuites à ne plus négliger, mauvaises habitudes à bannir, optimisation des robinets, distribution de bouteilles réutilisables, mise à disposition de bonbonnes, fontaines filtrant l’eau du robinet ou encore carafes filtrantes etc... En espérant que ces propositions vous maintiennent la tête hors de l’eau et qu’elles vous encouragent à plonger dans le grand bain de l’eau écolo !

Ecrit par Sabine Taverdet


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda